Nicolas Beaudin connaît une très belle saison jusqu’à maintenant

En début de saison, le Canadien et les Blackhawks ont complété une transaction qui semblait assez mineure, mais qui était tout de même un brin prometteuse pour le Tricolore, alors que Nicolas Beaudin s’est amené en ville contre Cam Hillis, qui passe le gros de son temps dans la ECHL.

Je souhaite le meilleur à Hillis, sincèrement, mais je doute qu’il rejouera un autre match dans la LNH (il avait joué un match avec le CH l’an passé quand la quasi-totalité de l’équipe avait la COVID-19).

Beaudin, lui, a été repêché en fin de première ronde par les Blackhawks en 2018 et il a démontré de belles choses par le passé. Il n’a jamais pu s’établir dans la LNH et sa saison 2021-22 avait été difficile, mais il demeurait un beau défenseur au potentiel offensif.

Et jusqu’à maintenant, Beaudin fait bien cette année, lui qui a inscrit 12 points en 14 matchs avec le Rocket. Il a également joué pour l’équipe canadienne à la Coupe Spengler, où il a récolté une passe en trois matchs.

Parmi tous les défenseurs qui ont 24 ans et moins dans la LAH, Beaudin vient au sixième rang pour ce qui est des points par match, comme nos collègues chez HabsEtLNH l’ont rapporté plus tôt aujourd’hui. Un certain Justin Barron fait partie des cinq qui le devancent.

Beaudin n’est pas le sauveur, loin de là, mais voir de tels chiffres fait en sorte qu’on peut se demander si les Blackhawks ne l’ont peut-être pas abandonné un brin trop rapidement. Il y a un grosse marche entre la LAH et la LNH (parlez-en à Justin Barron, qui joue très bien à Laval, mais qui n’est pas encore établi dans la LNH), et Beaudin doit encore démontrer qu’il peut la franchir.

Or, avec la blessure de Kaiden Guhle ainsi que les absences de Mike Matheson et de David Savard (qui s’approche toutefois d’un retour), le CH pourrait avoir besoin d’aide à la ligne bleue.

Et c’est là que je me demande si Beaudin ne serait pas le « prochain rappelé » si jamais un autre défenseur devait tomber au combat.

Beaudin avait affirmé plus tôt cette année que Kent Hughes lui avait assuré qu’il aurait sa chance à Montréal tôt ou tard. Rappelons qu’il est un défenseur gaucher et qu’en l’absence de Matheson et de Guhle, la profondeur de l’équipe du côté gauche commence à être mince, comme je le soulevais dans un texte plus tôt aujourd’hui.

Bref, encore une fois, le CH semble avoir profité du fait que les Blackhawks ont abandonné un jeune un peu trop rapidement. Je ne dis pas que Beaudin est un morceau du futur noyau de l’équipe, mais il l’est déjà plus que l’aurait été Cam Hillis, qui est encore dans la ECHL.

Il faudra donc voir si Beaudin devra attendre longtemps avant son rappel, mais une chose est sûre : il est en train de donner de bonnes raisons à l’organisation de lui donner une chance avec le grand club. Ne reste qu’à voir si son tour viendra sous peu.

PLUS DE NOUVELLES