Subban, Pacioretty, Galchenyuk et Price : Michel Therrien a jasé de tout ça avec Jean-Charles Lajoie

Je ne crois pas avoir besoin de vous le prouver : J’ai de bons espions au 91,9 Sports.

En fait, espions n’est pas le mot juste. Je devrais plutôt dire collègues, amis ou partenaires.

Et disons que les collègues/amis/partenaires sont de bonne humeur ce matin! Les boss aussi! Pourquoi? Parce que Jean-Charles Lajoie fessera très fort au cours des prochaines heures. JiC a interviewé Michel Therrien durant près d’une heure et il diffusera l’intégrale de cet entretien aujourd’hui et demain (moitié-moitié), à 15h.

Pour reprendre une expression de JiC lui-même : Tu ne veux pas manquer ça!

JiC a frappé un grand coup!

Selon ce que mes espions collègues à l’interne me racontent, Michel Therrien s’est montré tantôt de type cassette, tantôt plus transparent que de l’eau de pluie. Il faut dire qu’il est encore sur la payroll du Canadien et qu’il ne peut pas tout dire, s’il souhaite qu’on lui verse les nombreux millions $ qu’on lui doit encore…

Therrien est revenu en détail sur la journée du 14 février dernier (congédiement), se montrant très philosophe quant aux raisons de son départ. Il a osé parler (du regard) de Price, (du départ) de Subban, de la polémique liée au « C » de Pacioretty (vous vous souvenez de la nouvelle de Michel Villeneuve?) et du cas énigmatique que représente/représentait Alex Galchenyuk.

Therrien a avoué à JiC qu’il ferait certaines choses différemment si tout était à refaire. Humble, le monsieur… #JAimeÇa

Il a aussi confié qu’il n’avait pas l’intention d’accepter un poste d’adjoint dans la LNH ou de head coach dans la Ligue Américaine. Il se voit encore comme un entraîneur-chef de la LNH (ce qu’il avoue être passé près de redevenir avec les Panthers).

Sept mois se sont écoulés depuis le congédiement de Michel Therrien et le 91,9 Sports a réussi un grand coup en obtenant cette 1ere sortie publique de Therrien (depuis celle suivant son congédiement).

On en apprendra plus sur son dernier emploi!

On se souviendra d’Eric Engels qui avait eu droit à un entretien face à face avec P.K. Subban après la transaction Weber – Subban

Engels avait avoué avoir eu droit à cet entretien car au cours des années précédentes, il avait protégé (en quelque sorte) P.K. et il avait choisi de ne pas divulguer certaines infos concernant le #76. Gratte-moi le dos et je te gratterai le tien, genre…

Jean-Charles ne s’est jamais gêné pour prendre la défense publiquement de Michel Therrien, même lorsque tout le Québec ou presque était contre Therrien. Faut croire que l’ancien coach du Canadien lui aura retourné l’ascenseur. #BienCorrect

Ne me cherchez pas à 15h, aujourd’hui et demain…

PLUS DE NOUVELLES