Michael McNiven évite l’arbitrage

On se demandait si Michael McNiven allait être en mesure de s’entendre avec le Canadien de Montréal sur les termes d’un nouveau contrat pour ainsi éviter l’arbitrage.

La cause du gardien de but allait être entendue dès le premier jour des audiences d’arbitrage, soit le 11 juin prochain. Mais finalement, le clan de McNiven et celui du CH en sont venus à un commun accord : Michael a signé un contrat à deux volets qui lui permettra de gagner 750 000 $ s’il évolue dans la grande ligue.

S’il passe la saison à Laval (ce qui devrait fort probablement arriver), il touchera un montant de 100 000 $. La bonne nouvelle, c’est que 110 000 $ lui sont garantis pour la prochaine saison, peu importe ce qu’il se produit. Et ça, c’est important ces temps-ci avec toute l’insécurité qui règne autour du virus de la COVID-19.

Elliotte Friedman a été le premier à sortir la nouvelle.

Marc Bergevin (et le Canadien) pourra donc compter sur les services de Carey Price, Jake Allen, Cayden Primeau et Michael McNiven l’an prochain. Il ne faut pas non plus oublier la signature de Kevin Poulin. Ce dernier a paraphé un contrat d’un an avec le Rocket de Laval.

Idéalement, McNiven agira comme numéro deux (ou trois) derrière Primeau. Ce dernier devrait avoir la majorité des départs en 2021-2022 pour prioriser son développement afin qu’il puisse faire le grand saut le plus rapidement possible.

McNiven a toutefois prouvé l’an dernier qu’il pouvait être un bon gardien dans la AHL. il a terminé la campagne (raccourcie en raison de la COVID) avec un dossier de 7 victoires, 3 défaites et 3 autres revers en temps supplémentaire. C’est son taux d’efficacité (.895) qui n’a pas été fameux en 2020-2021.

C’est tout de même une belle signature de la part de Bergevin. Il s’assure d’une police d’assurance de qualité et le tandem Primeau-McNiven pourrait certes être l’un des meilleurs de la ligue l’an prochain. Ce sera à surveiller.

PLUS DE NOUVELLES