betgrw

Méditation sur la glace : Devon Levi a dû se plier à la LNH

Depuis le début de la saison, la Ligue nationale de hockey prend des décisions assez spéciales et je dirais même ridicules.

Je parle ici évidemment des différentes interdictions qui ont été mises en place par la LNH envers des éléments précis ou tout simplement envers une pièce d’équipement d’un joueur.

Ce qui est surtout ridicule, c’est que la LNH interdit des trucs banals, et n’applique même pas de sanctions pour respecter ses décisions et ses menaces.

On se rappelle tous que la LNH avait interdit les joueurs de porter du ruban aux couleurs arc-en-ciel en soutien à la communauté LGBTQ+, mais qu’elle avait ensuite fait marche arrière après que Travis Dermott en ait porté sur son bâton.

La LNH avait également interdit à Logan Thompson de porter un ruban contre le cancer alors qu’il était le gardien auxiliaire pour son match.

Finalement, plus récemment, la LNH avait menacé de sanctionner Marc-André Fleury et même le Wild du Minnesota si Fleury décidait de porter son casque en l’honneur des origines de sa femme.

Fleury avait finalement défié la LNH en portant son masque, peu importe, et la LNH n’avait rien fait (pas d’amende et pas de sanction).

Ce sont toutes des situations qui font assez mal paraître la LNH.

Pourquoi je vous parle de tout ça ?

Eh bien, parce qu’on a droit présentement à une autre situation dans le même genre, cette fois, concernant le gardien de but montréalais des Sabres de Buffalo, Devon Levi.

Il y a deux jours, la LNH a interdit à Levi de continuer de méditer sur la patinoire lors des pauses publicitaires.

C’est ce qu’a rapporté Lance Lysowski du Buffalo News.

Levi avait pris l’habitude de s’agenouiller dans l’enclave face à son but lors des pauses de télévision pendant ses matchs.

La LNH a cependant demandé à Levi de cesser cela afin de permettre au personnel de gratter comme il faut la glace. La LNH aurait simplement pu demander à Levi de se tasser lors du passage du personnel, mais non, elle a préféré lui demander de complètement déplacer et changer sa routine.

Levi a donc dû s’ajuster, chose qu’il a fait hier en réalisant sa routine de méditation sur un des cercles de mises en jeu proche de son filet plutôt que dans l’enclave.

Levi s’est donc plié à la LNH en déplaçant sa routine, mais il reste que quand on y pense, c’est complètement ridicule.

Le personnel en charge de gratter la neige pendant les pauses publicitaires passe autant dans l’enclave que sur les cercles de mises en jeu.

Alors quelle est la différence maintenant ?

Cela ne « nuit » pas moins au travail du personnel.

La LNH demandera-t-elle encore à Levi de déplacer sa routine ?

Voyons, la LNH se couvre vraiment encore une fois de ridicule pour une raison banale.

C’est donc un dossier qui reste à suivre.

PLUS DE NOUVELLES