betgrw

Bagarre, but gagnant et célébration : Juraj Slafkovsky est en pleine confiance

Le Canadien de Montréal connaît jusqu’à présent une saison plutôt frustrante, malgré la fiche respectable de 12-12-3 de l’équipe.

Pourquoi ?

Eh bien, de un, parce que le CH se maintient dans le No Man’s Land, et qu’il risque fort probablement d’y terminer la saison.

Le CH ne fera pas les séries, mais ne finira pas non plus dans les bas fonds de la LNH afin d’avoir un excellent choix au repêchage. C’est ça le No Man’s Land.

De deux, parce que plusieurs des joueurs qu’on aimerait beaucoup voir progresser en cette autre saison de reconstruction sont soit blessés (Kirby Dach, Alex Newhook, Jordan Harris et Rafaël Harvey-Pinard) ou ne performent pas à la hauteur des attentes (Nick Suzuki, Cole Caufield et Arber Xhekaj).

Et si on recule il y a quelques semaines, j’aurais pu ajouter le nom de Juraj Slafkovsky à cette deuxième liste de joueurs, soit ceux qui ne performent pas à la hauteur des attentes.

Pourtant, je ne l’ai pas nommé, et cela est dû au fait que depuis plusieurs matchs, le Slovaque de 19 ans joue de l’excellent hockey, et ce, d’autant plus depuis qu’il a été placé sur le premier trio en compagnie de Nick Suzuki et Cole Caufield.

Ces récentes très bonnes performances de Slafkovsky donnent donc finalement un élément positif à retenir en cette saison plutôt correcte.

Slaf joue du hockey inspiré, et il semble en pleine confiance, comme il l’a prouvé hier soir à Buffalo avec un excellent match dans la victoire de 3 à 2 du CH en tirs de barrage.

Le Slovaque a probablement été le meilleur attaquant du Tricolore dans ce match, ce qui n’est pas une première lorsque l’on regarde les derniers matchs du Tricolore.

En effet, depuis plusieurs matchs, le numéro 20 du CH se démarque pratiquement à chacune de ses présences avec d’excellents jeux et de beaux flashs.

Slaf a encore démontré de belles choses hier, alors qu’il a non seulement généré de très bonnes occasions de marquer à répétition, mais il a également jeté les gants, en plus d’inscrire le but gagnant en tirs de barrage avant d’y aller d’une célébration que je qualifierais de « cold ».

Le jeune est vraiment en pleine confiance, et son but gagnant d’hier soir en tirs de barrage ne fera qu’augmenter cette belle confiance qu’il est en train de construire.

Il dirige également beaucoup plus de tirs au filet qu’avant.

C’est vraiment beau de voir que la « game » a finalement ralenti pour le jeune premier choix au total de 2022.

Slafkovsky ne se débarasse plus de la rondelle, et il prend le temps de faire les bons jeux et de beaux jeux également.

Il semblait toujours manquer de temps pour s’exécuter, mais maintenant, cela semble être chose du passé.

Slaf a compris plusieurs choses dans son jeu, dont surtout l’aspect physique.

Il utilise son grand physique et sa grande portée à son avantage, ce qui me rappelle quelque peu un certain Kirby Dach.

Il faut croire que Dach a réellement continué d’aider Slafkovsky malgré sa blessure.

Bref, Slafkovsky nous démontre finalement l’étendue de son potentiel, et cela donne vraiment confiance pour la suite des choses chez le Canadien de Montréal.

Non, il n’amasse pas tant de points (sept points en 27 matchs), mais pas la peine de s’inquiéter, les points finiront par suivre ses bonnes performances actuelles.

Ce n’est qu’une question de temps avant que Slafkovsky noircisse davantage la feuille de pointage.

On se rappelle qu’il n’a que 19 ans, et que Kent Hughes avait affirmé avoir sélectionné le joueur qu’il croyait serait le meilleur à long terme et non dès maintenant.

PLUS DE NOUVELLES