Maxim Lapierre suggère au Canadien de rapatrier Nicolas Deslauriers à Montréal

On sait tous que le Canadien aura un look fort différent après le 21 mars…

Et encore plus différent à l’ouverture de son prochain camp d’entraînement en septembre.

On se permet donc tous de jouer au gérant d’estrade, de dresser la liste des joueurs que l’on échangerait, d’identifier les joueurs que l’on irait chercher et de proposer des transactions. C’est ce qu’il y a de plus le fun alentour du CH actuellement, ne nous enlevez pas ça…

Samedi, Maxim Lapierre a dévoilé la liste d’épicerie qu’il présenterait à Kent Hughes s’il était Vincent Lecavalier son conseiller. Et on ne parle pas d’une petite liste d’épicerie…

1. Un ailier marqueur pour jouer aux côtés de Nick Suzuki.

2. Un gardien #1 s’il est confirmé que Carey Price ne reviendra pas.

3. Un gardien substitut autre que Samuel Montembeault (acquis depuis en Andrew Hammond).

4. Un joueur de centre de 3e trio comme Yanni Gourde l’était à Tampa Bay.

5. Un centre de quatrième trio d’expérience comme Nate Thompson l’était à Montréal.


6. Un véritable défenseur #1.

7. Un partenaire de qualité pour jouer à la droite d’Alexander Romanov.

8. Un vrai capitaine.

9. Un homme à tout faire, comme Corey Perry l’a été l’an dernier.

10. Un dur à cuire. Maxim Lapierre a d’ailleurs suggéré les noms de Ryan Reaves et de Nicolas Deslauriers.

Rien que ça, Max?

Tel que rapporté par le blogueur William Nadeau ce weekend, Lapierre soutient qu’un gars comme Deslauriers viendrait rendre la tâche plus difficile aux équipes adverses, qui croient que c’est (trop!?) facile d’affronter les Canadiens et de jouer physique face à ceux-ci.

« Pas nécessairement quelqu’un qui est toujours là pour se battre, mais qui est capable de faire un bon échec avant, d’être une présence et d’intimider l’adversaire. » – Maxim Lapierre, qui n’a toujours pas digéré la non-action de Jeff Petry face à Zack Kassian

Rappelons que Deslauriers, bientôt 31 ans, a porté les couleurs du Canadien 2017-18 et en 2018-19, avant d’être échangé aux Ducks d’Anaheim (en retour d’un choix de quatrième ronde) durant l’été.

Il en est à sa troisième saison avec les Ducks. En 46 matchs en 2021-22, le Québécois a récolté 6 points… et 61 minutes de pénalités.

Il touche un salaire d’un million $ cette saison et il sera admissible à l’autonomie complète durant l’été.

Le nom de Deslauriers a été lié au Canadien en janvier, après la nomination de Kent Hughes à titre de DG de l’équipe.

Que diriez-vous si Deslauriers en venait à s’entendre avec les Habs durant l’été? Seriez-vous pour ou contre une telle acquisition? Croyez-vous que ça aiderait le Canadien, un bagarreur pour protéger (mais aussi prendre du temps de glace disponible pour) les jeunes de l’organisation?

Je suis du côté des gens qui seraient en faveur d’un tel ajout, moi… même si Deslauriers ne correspond pas aux critères de base actuels : vitesse, talent et sens offensif du jeu. Il ferait un meilleur ailier pour diminuer l’intimidation subie par ses pairs que (le très courageux, mais peu épeurant) Michael Pezzetta.

Rappelons que jeudi soir, il se peut que le Canadien n’ait qu’un seul Québécois en uniforme (sur le bout du banc) : Samuel Montembeault. Pas mal sûr que Deslauriers aiderait le CH à plusieurs niveaux, dont celui-là (qui est encore important aux yeux de plusieurs)…

PLUS DE NOUVELLES