Mattias Norlinder a un potentiel plus élevé qu’Alexander Romanov selon Patrik Bexell

Dans toute la pépinière d’espoirs du Canadien, Mattias Norlinder est probablement celui envers qui les opinions sont les plus divisées. Certains voient en lui un défenseur mobile qui pourra figurer parmi l’élite de la LNH à sa position un jour tandis que d’autres voient un jeune homme qui n’est pas du tout responsable dans sa zone et qui n’aura jamais le calibre pour évoluer dans le circuit Bettman.

Je vous laisse vous placer dans ce très vaste éventail de possibilités.

Mais alors que Norlinder s’apprête à participer au camp des recrues du CH (et presque assurément au camp régulier de l’équipe par la suite), la question est de savoir s’il pourra se tailler un poste dans la brigade défensive du Canadien cette année. Marc Bergevin avait ouvert cette porte durant l’été et il faudra voir s’il pourra prouver qu’il mérite sa place.

Je crois personnellement qu’il devrait rester un an de plus en Europe (ou, dans un monde parfait, à Laval, mais ça n’arrivera probablement pas) pour peaufiner son développement, mais il pourrait me faire changer d’idée avec un bon camp.

Bref, avec toutes ces discussions entourant Norlinder, Tony Marinaro a eu l’excellente idée d’inviter Patrik Bexell dans son plus récent épisode du Sick Podcast.

Pour ceux qui ne connaissent pas Bexell, il est une référence en matière de couverture des espoirs européens du Canadien.

Bref, que pense-t-il de Norlinder? En gros, il voit en lui un gars qui n’est pas loin d’avoir le potentiel de Rasmus Dahlin. Il parle de lui comme étant une étoile en Europe et il affirme qu’il possède des mains et du talent complètement exceptionnels pour son âge.

Loin d’être mauvais, tout ça.

Bexell ajoute aussi qu’il voit en Norlinder un gars qui a un potentiel plus élevé que celui d’Alexander Romanov. On a finalement pu voir ce dernier avec le CH l’an dernier, mais la différence entre les deux jeunes défenseurs, c’est que Romanov était plus prêt pour la LNH que Norlinder l’est présentement.

C’est mon avis, du moins.

Or, il ne faut pas voir ceci comme une critique envers Romanov. Bexell note que même si le jeune défenseur russe n’est pas quelqu’un qui engrangera les points, il reste un excellent défenseur qui fera partie de la brigade du futur à Montréal.

On sent que Bexell aime bien les deux jeunes défenseurs, mais il est bien conscient que Norlinder est un gars de type boom-or-bust. Oui, son potentiel est immense et il a les outils pour l’atteindre, mais il pourrait également ne jamais l’atteindre. C’est pourquoi il faut s’assurer de bien le guider dans son développement.

Il est comme un diamant très brut, en gros. S’il est bien poli, il aura une énorme valeur, mais le processus est beaucoup plus difficile dans son cas.

Je vous invite à écouter l’entièreté des propos de Bexell. C’est honnêtement très intéressant et il fait un excellent survol du profil de Norlinder. Alors que ce dernier est plus près que jamais de la LNH, c’est presque un must.

En rafale

– Il y a des surprises dans ce classement.

– Une idée intéressante.

– À lire.

– Les négociations se poursuivent entre Brady Tkachuk et les Sénateurs.

– Excellente nouvelle.

PLUS DE NOUVELLES