Mathieu Perreault : « très bon joueur », selon Pierre-Luc Dubois

Avant de rejoindre le Canadien en signant un contrat d’un an à la fin juillet, Mathieu Perreault évoluait avec les Jets de Winnipeg. En 2021, le temps d’une moitié de saison régulière, il a pu y côtoyer l’attaquant Pierre-Luc Dubois, qui venait d’y être échangé en provenance de Columbus.

Récemment interviewé par Jean-Christophe Bertrand de RDS, Dubois avait plusieurs bon mots pour son ancien coéquipier.

« Il m’a beaucoup aidé à mon arrivée, alors qu’il était la première personne à qui j’ai parlé. Ce sera une grosse perte pour les Jets. »

On peut comprendre pourquoi c’est Mathieu Perreault qui est venu l’aborder en premier. Étant les deux seuls Québécois de la formation, il y a un rapprochement culturel instinctif qui s’impose. Reste qu’il faut reconnaître qu’il n’était pas obligé d’aider le nouveau venu comme il l’a fait.

Et pour ce qui est de grosse perte, on va peut-être plus parler de sa présence. Côté production, ses chiffres sont en diminution depuis quelques saisons. Mais il en demeure que le natif de Drummondville a passé sept ans avec l’organisation, pour laquelle il a disputé 455 parties dans la LNH. En quittant Winnipeg, le vétéran y a assurément laissé un certain bagage.

Dubois ne s’est pas arrêté là, côté belles paroles. Selon lui, le nouveau centre du Tricolore tirera avantage de son nouveau domicile.

« C’est un très bon joueur. Il peut tout faire sur la patinoire. Il jouait contre le Canadien et on trouvait qu’il jouait toujours bien au Centre Bell. Maintenant il va y jouer 41 matchs par année. J’espère que chaque match va être comme ça cette année pour lui. »

Ça, c’est prouvé? Non, mais l’échantillon est bon. Pourquoi? En cinq matchs au Centre Bell pour la saison 2020-2021, Mathieu Perreault a récolté trois buts et deux passes, pour un total de cinq points. C’est une moyenne d’un point par match et même si ce n’est pas représentatif de ce qu’il accomplira sur une campagne complète, ça donne peut-être l’indice selon lequel il réussit bien au Centre Bell. On ne peut pas s’en plaindre.

« C’est un joueur qui peut jouer en avantage numérique, sur le quatrième, troisième ou même deuxième trio si l’équipe a besoin de marquer des buts. C’est une grosse perte pour nous. »

Dernier élément vanté par Dubois : la polyvalence. Avec le CH, par contre, il y a de meilleures que Perreault évolue sur le quatrième trio plutôt que sur le troisième ou même que sur le deuxième. C’est beaucoup plus réaliste en vertu de l’effectif actuel.

Chose certaine : pour 950 000 dollars, un joueur qui a proposé un rendement de 19 points en 56 matchs la saison dernière et qui pourra communiquer aisément en français avec les médias locaux, c’est un excellent rapport qualité-prix.

en rafale

– Le CH aurait le meilleur tandem de gardiens de la ligue?

– C’est parti! Du football à RDS!

– Un documentaire du Michael Schumacher paraîtra sous peu. Serez-vous à l’écoute?

– Sidney Crosby a 34 ans, pour l’information.

– Le moins qu’on puisse dire, c’est ouch.

PLUS DE NOUVELLES