Martin McGuire ne croit pas que Nick Suzuki devrait être le prochain capitaine

Dès son arrivée avec le Canadien, Kent Hughes a été clair. Il souhaitait que l’équipe se dote d’un capitaine dès la saison 2022-2023. Cette promesse a été répétée de nombreuses fois depuis et ça crée évidemment énormément de spéculation.

Certains croient que Brendan Gallagher sera le 31e capitaine de l’histoire du club, alors que d’autres pensent que ce sera Joel Edmundson ou Nick Suzuki. Généralement, tout le monde est d’accord que Suzuki le sera un jour, mais c’est la nécessité d’un capitaine de transition, en attendant que le numéro 14 soit fin prêt pour le rôle, qui fait l’objet de débat.

Martin McGuire, qui couvre le Canadien depuis de nombreuses années, fait partie de ceux qui croient que Suzuki devrait encore attendre un peu avant de porter le « C ».

Même si Suzuki était nommé capitaine, pour moi ça comporte un danger parce qu’on a peut-être en mémoire Max Pacioretty. Pacioretty était une personne différente de Suzuki en tant qu’individu, mais je ne pense pas qu’il avait les épaules frêles. Le fait d’avoir de grandes responsabilités offensives en plus du rôle de capitaine a fait en sorte que c’est peut-être devenu lourd pour lui. Puisque Suzuki est encore très jeune, je suis de ceux qui croient qu’un capitaine de transition aurait été une bonne option.

-Martin McGuire

Dans les dernières années, plusieurs joueurs, comme Connor McDavid, Gabriel Landeskog et Sidney Crosby ont été nommés capitaine avant même d’avoir atteint la vingtaine, et ce, malgré leur statut de joueur offensif important au sein de leur équipe.

Oui, il est vrai que le marché de Montréal est différent et qu’il semble avoir brûlé Pacioretty, mais tel que McGuire l’a mentionné, Suzuki a une personnalité différente.

Dans les grands moments, comme en séries, le numéro 14 est le genre de joueur à porter son équipe sur ses épaules. Pacioretty, lui, se faisait reprocher de disparaitre à certains moments quand ça comptait…

Puis, comme le journaliste du 98.5 FM le mentionne dans l’extrait, Suzuki a déjà montré qu’il était un leader malgré son jeune âge.

À l’extérieur de la patinoire, Nick Suzuki est irréprochable. Il est poli, discipliné et calme. Pour devenir capitaine du Canadien, il faut être tempéré au niveau des émotions et ça, il est capable de l’être. Dans les deux dernières années, on l’a aussi vu agir comme leader auprès des jeunes.

-Martin McGuire

Rappelons aussi que Suzuki était le seul joueur sur la scène lorsque le Tricolore a choisi Juraj Slafkovsky…

Bref, il semble de plus en plus probable que le jeune centre sera le prochain à avoir l’honneur de porter le titre de capitaine du Canadien, mais peu importe la décision prise, je ne crois pas qu’il y ait de mauvais choix possible.

En rafale

– Un grand moment!

– Il a peut-être parlé un peu trop vite…

– La rivalité se poursuit!

– Ça commence mal la saison.

– J’espère qu’il ne le regrettera pas.

PLUS DE NOUVELLES