Marché des transactions : Kent Hughes est assez avancé pour que ça bouge rapidement

Comment savoir si la date limite des transactions est à nos portes? Facile : il ne suffit que de regarder le nombre de recruteurs qui assistent aux matchs des mauvaises équipes.

Et hier, au Centre Bell, il y avait du monde à la messe. Kyle Dubas était notamment présent.

La date limite des transactions, c’est dans un mois et demi. Présentement, le marché n’a pas encore donné des résultats concrets, mais vous savez comme moi que les dirigeants se jasent pas mal.

Et il ne suffira que d’un mouvement de personnel pour faire tomber le premier domino.

Hier, alors que Kent Hughes faisait sa tournée des médias, il s’est justement fait demander (par le 98.5 FM) s’il était prêt dans l’éventualité où il devrait bouger rapidement.

La réponse du DG du CH? Oui.

Attention : Hughes n’a pas dit qu’il allait bouger rapidement à coup sûr. Il n’a pas dit non plus qu’il était sur un gros cas qui pourrait faire en sorte qu’il aurait une nouvelle à annoncer dans les prochains jours.

Ce qu’a dit le Québécois concernant le marché des transactions, c’est qu’il est assez avancé dans ses discussions avec ses homologues à travers la LNH pour que ça bouge rapidement au besoin. Nuance.

On n’a pas besoin d’attendre que les autres bougent. (…) Si on juge qu’une transaction nous améliore comme équipe, on le fera demain.

Mais je n’ai pas peur d’attendre à la date limite. – Kent Hughes

L’an passé, par exemple, il a bougé vite en échangeant Tyler Toffoli quelques semaines seulement après avoir accepté le rôle de DG. Cela ne veut pas dire qu’il va faire pareil cette année, mais il est prêt si le marché doit débouler rapidement.

Si vous voulez mon avis, j’ai le sentiment que ce sera plus long. Pourquoi?

Parce que les joueurs de location du club ne sont pas les plus attirants. Parce que celui qui l’est (Sean Monahan) est blessé. Parce que Joel Edmundson ne joue pas du gros hockey récemment. Je continue?

Je crois que ce ne sera pas Hughes qui va forcément dicter le prix du marché, mais je peux me tromper.

En rafale

– Évidemment.

– À suivre.

– Bonne lecture.

– Que fera-t-il en 2023, lui?

– Il en est à son dernier tour de piste.

PLUS DE NOUVELLES