Marc Dumont a perdu son emploi chez le Canadien de Montréal

Depuis deux ans, Marc Dumont était à l’emploi du Canadien. Il était un créateur de contenu qui faisait (notamment) des entrevues avec plusieurs personnes au sein de l’organisation du Canadien.

Et si je le dis au passé, c’est parce que Dumont a perdu son emploi. C’est en raison de « différences créatives » que le Canadien a choisi de le laisser aller au cours de la journée d’hier.

D’abord, notons que nos pensées sont avec lui. Voir quelqu’un perdre son emploi, c’est toujours très dommage pour la personne et sa famille, que le congédiement soit justifié ou pas.

Notons aussi, pour les intéressés, qu’on pourra continuer de le suivre sur son nouveau site.

Et comme il était bien aimé par les fans, je m’attends à ce qu’il puisse attirer une bonne clientèle avec son site.

Notons que Dumont était à l’emploi du CH depuis juillet 2020. Il avait été engagé par le CH tout juste après la fin de son association de quatre ans avec The Athletic à Montréal pour couvrir le Canadien.

Être congédié pour des « différences créatives » est assez large. On ne connait pas la vérité par rapport à sa perte d’emploi, mais quand on consulte son compte Twitter, on sent clairement qu’il est blessé.

Mais ce qu’on sait, c’est que le principal intéressé n’a pas été engagé par la nouvelle administration et que ce n’est pas de la faute de Chantal Machabée (qui n’est/était pas dans le même département que lui) s’il a perdu son emploi.

On ne sait pas exactement à quoi tout cela rime, mais on doit se demander si cela a un lien avec l’histoire du Bill-Masterton de Carey Price.

Pour ceux qui ne se souviennent pas, Price avait gagné le Bill-Masterton malgré le fait que seuls deux journalistes de Montréal, Arpon Basu et Eric Engels, avaient voté pour le gardien du CH.

Aucun journaliste francophone (Richard Labbé, Simon-Olivier Lorange, Marc-André Chaumont, François Gagnon, Guillaume Lefrançois, Jonathan Bernier et Marc de Foy) n’avait voté pour Price. Dumont avait affirmé sur Twitter qu’il était déçu de voir le manque de support envers Price.

Le mois dernier, il avait lui-même dit que certains journalistes avaient tenté de lui faire perdre son emploi pour avoir dit qu’il trouvait dommage que Carey Price n’ait pas eu plus de soutien que ça de la part des journalistes d’ici. Et deux semaines et des poussières plus tard, il n’a plus d’emploi, ce qui nous force à nous questionner là-dessus.

Est-ce que c’est ce qui s’est passé? Je ne sais pas puisque je ne suis pas dans le secret des Dieux. Ceci dit, quand j’ai appris la nouvelle, c’est l’un des premiers éléments auxquels j’ai pensé.

Mais bon. Comme je l’ai dit, souhaitons à Marc Dumont de retomber sur ses pattes et de prendre le temps de bien digérer la nouvelle.

En rafale

– Les Flames vont tenter de prolonger le contrat de MacKenzie Weegar, maintenant.

– Incroyable.

– Ça va mal chez les Alouettes.

– C’était à prévoir.

PLUS DE NOUVELLES