Malgré un bel effort, le Canadien débute 2022 avec une défaite

Après une fin d’année 2021 à oublier, le Canadien tentait de débuter 2022 du bon pied alors qu’il était de passage à Sunrise pour affronter les Panthers de la Floride.

Alors que Samuel Montembeault affrontait son ancienne équipe, il le faisait derrière une formation qui avait sincèrement des allures de mauvaise blague : 11 attaquants, cinq défenseurs, une formation illégale pour un match de présaison, la brigade défensive ayant un salaire total moins élevé que celui d’Aaron Ekblad, la formation entière ayant un salaire moindre que celui de trois joueurs des Panthers combinés, un joueur de la ECHL : vraiment, ça relevait presque de l’humour. Et ce n’est pas une insulte pour les joueurs, loin de là. C’est la situation qui est ridicule.

Cette formation-là devait se frotter à des monstres comme Ekblad, Jonathan Huberdeau et Aleksander Barkov. Good luck, kids.

Et ça a bien mal commencé pour le CH : après 32 secondes, Sam Bennett a inscrit le premier but de la rencontre pour donner l’avance aux Panthers. Très belle passe d’Anthony Duclair sur la séquence, d’ailleurs.

Toutefois, même après avoir perdu Cédric Paquette et Michael Pezzetta pendant quelques minutes (il restait alors neuf joueurs sur le banc de l’équipe en plus des cinq patineurs), le Tricolore ne s’est pas laissé abattre. Jonathan Drouin s’est fait oublier dans l’enclave et a redirigé le tir de Sami Niku pour inscrire le premier but du Canadien en 2022.

Et en fin de période, on a eu droit à une séquence offensive de toute beauté de la part de Barkov et Huberdeau Hillis et Pezzetta. Une savante passe du premier a permis au second de tenter une feinte entre les jambes, mais sans succès. 10/10 pour le spectacle, par contre.

Le dynamisme offensif du Canadien s’est poursuivi en deuxième période. Dans une situation de 4 contre 4, Jesse Ylonen a décoché un tir puissant qui a été repoussé par Sergei Bobrovsky… directement sur le bâton de Nick Suzuki. 2-1 Montréal.

Ça s’est toutefois gâté par la suite. Après un but de Barkov en avantage numérique pour ramener les deux équipes à égalité, Frank Vatrano a redonné l’avance aux Floridiens en redirigeant une savante passe de Sam Reinhart dans le filet du CH.

Puis, en troisième période, Sam Bennett a encore trouvé le fond du filet rapidement. Après l’avoir fait en 32 secondes en début de match, il n’a eu besoin que de 15 secondes pour le faire cette fois-ci.

Mason Marchment en a ajouté un cinquième pour les siens par la suite pour clouer le cercueil du Canadien.

Marque finale : 5-2 Floride.

Le Canadien profitera d’une bonne pause avant de reprendre l’action le 12 janvier prochain face aux Bruins. D’ici là, on surveillera si l’équipe pourra s’entraîner du côté de Brossard.

Prolongation

– Pour une équipe totalement décimée par les blessures et la COVID-19, le Canadien a offert tout un effort. Au final, il manquait peut-être un brin de talent à la formation pour l’emporter, mais les gars ont donné tout ce qu’ils avaient et ça a offert un beau spectacle malgré tout. Du moins, ça ressemblait plus à la performance face au Lightning qu’à celle contre les Hurricanes (et c’est un très bon signe).

– L’arbitrage durant le match a été très passif. Il l’a été des deux côtés, certes, mais le Canadien aurait pu (aurait dû?) obtenir deux tirs de pénalité durant le match. Pas besoin de vous dire que ça aurait pu changer l’allure du match.

– Sami Niku a peut-être obtenu deux points, mais dans sa zone, ça a été un match très difficile. Quand les défenseurs réguliers reviendront, je ne serais pas surpris de le voir sortir de la formation avant Kale Clague (qui n’a pas été exceptionnel non plus) ou Corey Schueneman (qui me surprend agréablement depuis son rappel).

– Nick Suzuki a joué près de 18 minutes durant les deux premières périodes en raison des effectifs réduits. Son temps de jeu a été un brin réduit en troisième (il a finalement terminé le match avec un peu moins de 25 minutes de temps de glace), mais malgré tout ce temps-là, il a tout de même connu un bon match. Lui, il mérite du repos, et il mérite surtout de l’aide.

– Cédric Paquette n’a pas été en mesure de terminer le match. Oh que la pause des prochains jours ne fera pas de mal…

– Ne vous fiez pas au pointage : Samuel Montembeault a gardé son équipe dans le match pour une bonne partie de la rencontre. Pour un « troisième gardien », je trouve qu’il fait du très bon travail, surtout quand on considère la qualité de l’effectif devant lui.

– Kale Clague a été le joueur le plus utilisé par le Canadien aujourd’hui. Il a joué pendant plus de 27 minutes. Je n’ai rien d’autre à ajouter.

– Il y avait 13 584 partisans dans les estrades pour le match d’aujourd’hui. Ça détonne avec la situation au Québec, d’autant plus que le masque n’était pas exactement porté par tout le monde.

PLUS DE NOUVELLES