Louis Domingue, le sauveur des Penguins

Normalement, lorsqu’une équipe perd ses deux premiers gardiens, les espoirs de succès en séries deviennent assez minces.

Après la blessure au pied à leur gardien partant Tristan Jarry en avril, les Penguins se sont tournés vers Casey DeSmith pour leur parcours éliminatoire. Cependant, ce dernier s’est blessé en deuxième prolongation lors du premier match de leur série contre les Rangers de New York.

Après avoir avalé quelques bouchées de porc épicé et de brocoli, le gardien québécois Louis Domingue est venu en relève à son équipe. Malgré le fait qu’il était froid puisqu’il n’avait pas été sur la glace depuis des heures, le natif de Saint-Hyacinthe a bloqué les 17 lancers dirigés vers lui et la troupe de Sidney Crosby a obtenu la victoire.

Dans les deux rencontres suivantes, Domingue a arrêté 35 et 32 tirs. Son équipe se retrouve désormais avec une avance de 2-1 dans la série.

L’ancien des Wildcats de Moncton et des Remparts de Québec a multiplié les arrêts clés dans les derniers matchs afin de garder son équipe en bonne position.

Il commence également à recevoir de nombreux éloges. Crosby l’a notamment encensé après que Domingue ait permis aux Penguins de gagner le troisième match de la série hier.

Ils l’ont attaqué avec vigueur et il a réalisé d’énormes arrêts, entre autres sur ce tir sur réception qu’il a stoppé avec son épaule. Ça nous donne de la confiance. Quand on écoule des pénalités, quand on obtient ces gros arrêts, ça nous propulse. Et il le fait depuis qu’il est arrivé ici, c’est bien de le voir obtenir ce succès.

Même l’entraineur des Rangers, Gérard Gallant, lui donne énormément de crédit.

Le québécois, qui disputait hier son premier match devant les partisans des Penguins, a beaucoup apprécié le support de la foule.

Voir un gardien comme Domingue avoir du succès, après avoir roulé sa bosse un peu partout en Amérique, donne chaud au coeur. En effet, il a joué pour 13 équipes différentes à travers la ECHL, LAH et LNH depuis la saison 2014-2015.

Cette année, il a passé la majorité de la saison à Wilkes-Barre dans la Ligue américaine. Ce n’était certainement pas dans les plans des Penguins de l’avoir comme gardien partant lors des séries, mais ils se réjouissent de ses succès.

Dans les dernières années, nous avons vu plusieurs gardiens sortir de nulle part comme Domingue et amener leurs équipes loin en séries. On pense notamment à Jordan Binnington, Michael Leighton, Antti Niemi ou Jaroslav Halak.

Est-ce-que Domingue sera ajouté à cette liste? Les séries sont encore très jeunes, mais le québécois est le candidat parfait au titre de héros obscur.

En rafale

– William Nylander, Tyler Toffoli, Jamie Benn, Filip Forsberg et Andrew Mangiapane n’ont toujours pas de point après trois matchs en séries.

https://twitter.com/BarDown/status/1523349431940046848

– Chaude lutte entre Chelsea et Arsenal pour la troisième place en Premier League.

– C’est fou, mais il faut dire que les avancées en nutrition et santé pour les athlètes y sont pour beaucoup.

– Le débat Nemec-Jiricek serait très intéressant à suivre dans les prochaines semaines.

– Évidemment, mais à quel prix?

PLUS DE NOUVELLES