Sean Farrell est l’espoir du CH à l’attaque avec le meilleur potentiel selon Simon Boisvert

Les espoirs du Canadien de Montréal sont évalués et critiqués de façon complètement différente d’un partisan à l’autre et d’un analyste à l’autre.

Un partisan peut être un grand fan d’un espoir quelconque, alors qu’un autre partisan pourrait penser que ce même espoir n’atteindra jamais la Ligue nationale de hockey.

Les attentes envers chacun des espoirs du Tricolore varient donc beaucoup d’une personne à l’autre.

En termes de critiques, s’il y a bien un analyste d’espoirs qui est généralement assez pessimiste, mais somme toute réaliste et terre à terre c’est le «Snake », Simon Boisvert.

Eh bien, Boisvert s’est exprimé sur les différents espoirs du CH, et voici ce qui en est ressorti.

Tout d’abord, selon le « Snake », le CH ne compte vraiment pas beaucoup d’espoirs de premier plan à l’attaque.

« Si tu enlèves Suzuki et Caufield qui sont déjà dans la LNH, c’est très, très mince. »

– Simon Boisvert

Cependant, l’ex-recruteur affirme garder un œil attentif sur un des espoirs du Tricolore à l’attaque. En effet, il ne cache pas son intérêt pour Sean Farrell.

« Je trouve que l’espoir le plus talentueux des Canadiens à l’attaque, c’est Sean Farrell, mais il fait 5 pi 9 po. Mais, côté talent, s’il y en a un qui ressortira et qui deviendra un top 6, d’après moi, ce sera lui. » – Simon Boisvert

Donc, pour Boisvert, Farrell a réellement le talent et donc le potentiel de devenir un joueur d’un top 6 à l’attaque dans la LNH.

Toutefois, selon Boisvert, le fait que Farrell évoluera de nouveau dans la NCAA à l’année prochaine n’est pas bon pour son développement.

« Il joue à Harvard et il va avoir déjà 21 ans l’année prochaine. Il perd des années de développement. S’il avait été à Laval cette année ou l’an prochain [ç’aurait été plus emballant]. Il fait un peu du surplace, malheureusement, considérant son potentiel à l’attaque. »

– Simon Boisvert

En plus de Farrell, le « Snake » avoue avoir été grandement impressionné par Joshua Roy cette saison.

« Je t’avoue qu’il (Joshua Roy) est très impressionnant cette année, surtout à 18 ans. Il n’a pas 19 ans. Tu dois toujours respecter un gars qui est premier pointeur de la ligue junior à 18 ans.»

– Simon Boisvert

Toutefois, Boisvert demeure sceptique quant au potentiel de Roy si jamais il atteint la LNH »

Cependant, est-ce que ça va se transposer dans la LNH? Je ne trouve pas qu’il a une superbe vitesse d’exécution. Je l’avais bien aimé au camp d’entraînement au mois de septembre, mais ça demeure un camp d’entraînement. Pour le moment, c’est un point d’interrogation. »

« Je ne sais pas s’il va jouer dans la LNH. S’il prouve qu’il peut jouer, je le verrais au milieu de la formation, dans le top-9 dans le meilleur des cas. » – Simon Boisvert

Bref, Boisvert croit vraiment que lors du prochain repêchage le CH devra se trouver un ou plusieurs attaquants de premier plan pour ajouter à sa banque d’espoirs.

PLUS DE NOUVELLES