Les traditionnels attaquants dans votre Pool | Janvier, le mois du Canadien ? | En rafale

Bon dimanche soir à toutes et tous.

Permettez moi de vous présenter mes meilleurs vœux pour cette année 2016 tant sur le plan de la santé que familial et professionnel. Je suis très heureux de vous retrouver en ce début d’année qui s’annonce, je l’espère, riche en émotions sportives.

Ce soir, je vous propose de jaser ensemble sur quelques « grands noms d’attaquants » actifs dans la LNH. Non, chers lecteurs, je ne vous parlerais pas ici du top 20 du genre Ovechkin, Kane, Benn, Seguin, Tarasenko, Stamkos, Crosby, etc.. Nous reviendrons prochainement sur l’élite en 2016 pour les poolers.

Aujourd’hui, je voudrais jaser avec vous de « ces gars » qu’on a l’impression de repêcher dans son pool depuis longtemps… voir très longtemps. Vous savez, ce genre d’attaquants qui sont disponibles après 2-3 tours de table et que même ton chum qui connaît rien au Hockey et vient faire son premier pool sait qui ils sont.

J’ai donc décidé de parler aléatoirement de quelques attaquants entrant selon moi dans cette catégorie. Lesquels sont encore dans le coup (ou pas) dans votre pool ? 

Enfin, avant de terminer avec le traditionnel baromètre de la ligue nationale bien utile aux poolers du dimanche, on va réfléchir ensemble à quoi ressemblera le mois de Janvier du Canadien. Top ou Flop ?

Dossier « bons vieux » attaquants

Le terme est ici bien choisit. Comme je l’ai expliqué précédemment, l’âge n’est pas nécessairement un facteur en l’espèce mais plutôt le nombre fourni de saisons complètes effectuées dans le Circuit Bettman.

Les frères Sedin : Ais-je besoin de vous les présenter ? Cependant la grande question qu’on se pose de nos jours dans les pools est : quand doit-t-on repêcher les Sedin ? Force est de constater qu’il y a quelques années de cela, les jumeaux Suédois sortaient toujours dans le Top 10 (toujours avec Henrik avant Daniel). Qu’en est-t-il aujourd’hui ? Malgré une production plutôt constante et satisfaisante, Il faut avouer que l’âge commence à se faire sentir, les petites blessures se font plus récurrentes et Les Canucks de Vancouver n’offrent plus le même visage que lors de leur finale ratée de Coupe Stanley. En résumé, si vous avez un keeper, profitez de la valeur qu’ils ont encore pour vous en séparer. Dans un pool annuel classique, gardez les à l’œil, car ils pourraient s’avérer être un pas pire vol dans les rondes plus tardives.

Corey Perry : Mais que diable se passe-t-il avec les Ducks d’Anaheim cette année ? On les attendait en haut du classement avec leurs attaquants au sommet de leur art faisant le bonheur des poolers qui les ont sélectionnés et, à ce jour, il n’y a pas grand chose à se mettre sous la dent. Que faire avec cette petite déception ? Rien… pas de panique. LE problème ici réside probablement en la personne de Ryan Getzlaf Bruce Boudreau. Son probable départ si l’équipe continue à stagner de manière aussi inquiétante fera le plus grand bien à un joueur de la trempe de Corey Perry et croyez moi, votre pool ne s’en plaindra pas. Dans le cas contraire, il reviendra plus fort et rebondira l’an prochain !

– Phil Kessel : Bon nombre d’entre nous (et moi en premier) voyait en lui, un nouvel essor dans sa carrière ainsi que « en-Phil-ler » les buts à Pittsburgh au côtés de Sidney Crosby et Evgeni Malkin. Il est encore un peu tôt que pour tirer des conclusions trop hâtives à son sujet mais on est en droit de se demander si les problèmes du « Bulldog de Toronto » n’étaient pas plutôt encrés en son fort intérieur que liés à la pression du marché dans la ville reine du Hockey. Certes, pour le moment, c’est n’est pas une grande année pour les Pingouins, mais cela n’explique pas tout. Moi qui le voyait titiller la barre des 100 points cette année, je dois vous avouer que je l’attends au tournant quand viendront les jours meilleurs à Pittsburgh. Affaire à suivre pour les poolers qui l’ont dans leur équipe.

– Jason Spezza : Le vétéran Ontarien possède toujours un sens du jeu hors pair et un tir d’une précision chirurgicale mais force est d’admettre qu’il évolue dans l’ombre des puissants Jamie Benn et Tyler Seguin à Dallas. De plus, avec un Patrick Sharp, qui s’est trouvé une étonnante véritable seconde jeunesse, difficile de faire sa place et inscrire son nom à chaque match sur la feuille de pointage comme ce fut le cas, jadis, avec les Sénateurs d’Ottawa. Vous l’avez dans votre pool ? Il intéresse un autre pooler ? Évaluez attentivement l’option de vous en séparer !

Rick Nash : L’ancien buteur des Blue Jackets de Colombus n’est plus l’homme qu’il était depuis son arrivée dans la grosse pomme. Il a certes eu un regain de productivité l’an passé avec 42 buts et 69 points mais je pense que ses grandes années son derrière lui. Les Rangers sont une équipe complète et les résultats de l’équipe ne reposent pas sur ses seules épaules. Attendez vous donc à des prochaines compagnes d’une soixantaine de points en son chef si toutefois il demeure en santé. Ne le repêchez pas trop tôt à cause de son « nom ».

Henrik Zetterberg : Le grand barbu Suédois commence à (légèrement) rouiller à Détroit. Il produit encore de manière tout à fait acceptable pour un joueur qui fêtera ses 36 printemps cette année. Ma seule interrogation vient en regardant la durée restante à son contrat car il lui reste 5 ans à écouler. Oui, oui, vous faites bien le calcul, il devrait donc raccrocher les patins à l’âge de 41 ans. Vous trouvez ça vieux pour ce bon Jaromir Henrik ? Personnellement, je le vois encore rendre de bons services à l’organisation et faire office de mentor pour la nouvelle talentueuse génération des Red Wings. Par contre dans votre pool… poser la question, c’est y répondre…

Jonathan Toews : Une impressionnante carrière, un leadership inégalable, un capitaine unique, un joueur complet avec un apport à son équipe dans toutes les facettes du jeu, tous les superlatifs sont valables pour ce « Grand Monsieur » du Hockey moderne. Cependant, fait-il partie de l’élite pour un pooler ? Malheureusement, une réponse négative s’impose dans le cas présent. En effet, toutes les statistiques les plus éloquentes plaident en sa faveur et font de lui un des joueurs les plus utiles qu’une équipe de hockey puisse rêver MAIS, son nom ne figure pas systématiquement sur la feuille de pointage et donc n’aide pas nécessairement à grimper au classement de votre pool. Il n’en reste néanmoins un excellent choix dans un pool, mais pas trop tôt…

Patrice Bergeron : Tout ce qui vient d’être dit ci-dessus pourrait s’appliquer mot pour mot au sympathique attaquant des Bruins de Boston. Le prochain capitaine après le départ du grand géant Zdeno Chara ? Surement… Une machine à points dans votre pool, pas vraiment… Mais comptez aisément sur 60-65 points, ce qui n’est quand même pas si mal après tout.

Anze Kopitar : Le seul joueur Slovène est le poumon des Kings, un infatigable guerrier qui se présente tous les soirs sur la glace (et pour qui certains vétérans du Canadiens devraient prendre exemple). Il va toucher le jackpot avec un juteux contrat à Los Angeles, se blesse rarement et produit avec régularité. Le volez vous dans votre pool ? Bien sur ! Représente-t-il un Top 20 pour un pooler ? Non, mais presque… Il vous donnera 70 points saisons après saisons.

– Mentions spéciales : Bobby Ryan, Patrick Sharp, Ryan Getzlaf, Zach Parise, Patrick Marleau, Joe Thornton, Eric Staal.

Le Canadien offrira-t-il un autre visage en Janvier ?

Après un mois de décembre léthargique, catastrophique, __________ (insérez votre mot), les partisans du Canadien sont en droit de se demander si les hommes de Michel Therrien montrerons un visage plus conquérant en ce début d’année.

La Classique Hivernale, a rassuré ravi la plupart des fans, mais ce regain d’énergie sera-t-il la tendance en Janvier et verra-t-il le Canadien remonter aux cimes du classement de la LNH ?

Personnellement, je serais emprunt d’optimisme. En effet, prolonger une séquence aussi désastreuse semble historiquement et statistiquement peu probable. De plus, les retours de Brendan Gallagher et à l’horizon de Carey Price donnent déjà et donneront d’avantage de motivation aux différents joueurs que je ne citerais pas mais auxquels nous pensons tous fort. #Vétérans #PasMalToutLeMonde

Le Canadien est une équipe qui n’a pas de « vrai » star offensive sur qui se reposer et les joueurs savent que malgré les exploits de Saint Carey, pour gagner, il faut être dominant, aller de l’avant et surtout marquer des buts. A ce petit jeu, tout le monde doit contribuer dans une équipe comme le CH pour espérer aspirer aux grands honneurs en juin prochain.

Alors ma réflexion va ici dans le sens où : Pour certains (vieux) joueurs, une saison de 82 matchs, c’est long… et afin de tenter d’être plus percutant au printemps, ne faut-t-il pas se ménager un moment dans la saison et littéralement en garder sous la pédale ? Je pense malheureusement que cette idée effleure l’esprit de plusieurs joueurs du Canadien (et évidemment pas Gallagher et Subban).

A ce petit jeu, je vais oser m’avancer à une prédiction allant vers un mois de Janvier très productif et riche en victoires pour le Canadien avec ensuite dans les 2 mois suivants, une nouvelle baisse de régime qui je l’espère sera de plus courte durée que la dernière.

Voici le calendrier qu’attend la Sainte Flanelle pour ce mois de Janvier.

On y retiendra trois séries de matchs en 2 soirs ainsi que des doubles affrontements contre les Blackhawks et les Blue Jackets.

Votre avis sur la question ? Affaire à suivre…

Le baromètre de la NHL

– Aperçu du classement de la LNH ce dimanche.

– Le classement des meilleurs pointeurs.

– Pour votre pool, voici la liste des blessés à jour dans la LNH. LIEN

– A noter que :

Dale Weise ratera donc 2 à 3 semaines d’activité.

Cam Fowler quant à lui devra s’absenter 4 à 6 semaines.

Zach Parise sera de retour dans l’alignement ce dimanche.

Valeri Nichushkin, absent hier, joue cet après-midi et a marqué deux buts pour le moment (match en cours).

Ondrej Palat est enfin de retour dans l’alignement à Tampa.

En rafale

– Voici le top 30 des meilleurs gardiens du moment pour votre pool. LIEN

– Le site The Score, vous invite à garder à l’œil ces 3 joueurs. LIEN

– On l’oublie souvent mais..

– Quelques précisons sur l’information tombée cet après-midi et relayée par mon confrère Nicolas Cloutier concernant Kerby Rychel. #CH

– Pendant que Jonathan Drouin cherche à se faire échanger, Steven Stamkos, lui, fait la une du magazine The Hockey News 

– Steve Yzerman a réagi au Dossier Drouin et a indiqué qu’il allait agir dans je cite : « l’intérêt de son équipe »

Jason Demers devra probablement s’expliquer demain pour ce vilain geste en début de soirée.

– 27 secondes suffisent à Jaromir Jagr.

– Enfin, petite info/potin et pour l’anecdote, j’ai croisé un autre Tchèque cet après-midi en la personne de Tomas Plekanec. Il prenait un verre (non alcoolisé) avec sa chère compagne aux 3 Brasseurs de la rue St Catherine. Enfin, je crois que c’était elle.. #Hehe

PLUS DE NOUVELLES