Les nouveaux s’illustrent dans la défaite

C’était une grosse soirée à prévoir au Centre Bell.

Vraiment? Même si ce n’était qu’un match préparatoire? Oui!

Jonathan Drouin faisait ses débuts vêtus de bleu blanc rouge, Victor Mete obtenait une chance inestimable de scintiller aux côtés de Shea Weber, Jakub Jerabek rencontrait les patinoires Nord-Américaine puis Charles Hudon voulait prouver à nouveau qu’il était un attaquant digne de la LNH.

Les 43 tirs du Tricolore n’auront pas suffi dans un match clairement à son avantage.

La présaison sert à effectuer des tests pour tout le monde. C’est présentement le cas de la LNH qui décerne énormément de punitions liées aux coups de bâton ainsi qu’au positionnement lors des mises aux jeux. C’est compréhensible… mais ça casse le rythme du match! En plus d’être agressant pour les partisans, ça permet difficilement aux équipes d’analyser certains joueurs à forces égales!

Au moins, cette initiative nous a occasionné une découverte : le nouvel avantage numérique du CH. Métamorphosé, le jeu se découlait davantage de la palette de Jonathan Drouin vers le fond de la zone offensive. Voilà une bonne nouvelle!

Détourner l’attention de Shea Weber pourra lui permettre de se détacher des défensives adverses afin d’accéder aux lignes parfaites pour décocher ses bombes atomiques. Beaucoup de beaux jeux, mais il faudra capitaliser davantage…Deux buts en neuf occasions, c’est bien… Mais on peut encore faire mieux un soir donné!

Vraiment, Drouin nageait comme un poisson dans l’eau sur l’avantage numérique. Est-il un centre? Nous aurons besoin de plus temps pour lancer des conclusions, mais son dynamisme et sa créativité ne font aucun doute. Ses habiletés au cercle des mises au jeu ne sont clairement pas à point…

Claude Julien n’a pas à regretter la confiance décernée à l’égard d’Ales Hemsky. Peinant à maintenir le rythme en début de match, le Tchèque a démontré plusieurs beaux flashs, laissant entrevoir une chimie naissante entre les trois hommes.

Difficile de se faire une tête sur la situation de Charles Hudon…faut-il blâmer le Canadien de ne pas lui avoir offert une chance décente plus tôt ou bien le féliciter d’avoir géré son développement de la sorte?

Franchement, quel match. Rares furent les présences où le natif d’Alma ne créait pas de flammèches en offensive! En améliorant sa protection de rondelle et son équilibre, il pourrait atteindre un nouveau sommet…

Dans l’ombre, l’attaquant Daniel Carr a connu une bonne partie. On peut en dire autant d’Andreas Martinsen…

Hormis son gabarit, aucun indice n’aurait trahi les 19 ans de Victor Mete. Un peu nerveux en début de rencontre, le gaucher s’est adapté au rythme de la LNH avec une aisance déconcertante. Il mérite une deuxième audition à la gauche du Man Mountain

Mais pourrait potentiellement ne pas l’obtenir. Éric Gélinas, Joe Morrow et Jakub Jerabek ont démontré de beaux flashs pendant leur match respectif. Ils pourraient également s’illustrer s’ils acquéraient cette opportunité.

Jordie Benn, Mark Streit et surtout Brandon Davidson n’ont pas connu leur meilleure partie. Admirez-moi ces gaffes sur les buts des Capitals…

Oui, Carey Price a cédé deux fois sur dix lancers. Je n’ai pas envie d’en faire un cas, et vous?

Bref, la préparation du Canadien débute et la patience est toujours de mise. Beaucoup d’aspects sur lesquels tabler ont été démontrés, et c’est en continuant de travailler fort que l’équipe réussira à mettre un alignement compétitif en place.

PLUS DE NOUVELLES