Enrico Ciconne s’est déjà « tapé » deux poids de 10 livres sur les cuisses pour paraître plus gros

Michel Langevin, Enrico Ciccone et Martin Leclerc se sont racontés quelques anecdotes de repêchage et de grandeur ce matin, sur les ondes du 91,9 Sports. Ils se sont amusés à rappeler à quel point le mesurage et la pesée des joueurs de hockey, c’est un peu n’importe quoi parfois!

Les équipes ne sont pas les seules à faire des passe-passe afin que certains joueurs paraissent plus grands/gros. Souvenez-vous quand le Canadien avait listé Brandon Prust à 6’2 après avoir signé l’attaquant de 5’11 durant l’été.

Selon Michel Langevin, Steve Martins, un hockeyeur de l’Outaouais de 5’6 ou 5’7, s’était placé des petites palettes dans les souliers (sur les talons) afin de paraître plus grand aux yeux de Jim Rutherford. Ça a fonctionné… Il a obtenu un contrat et il a été listé à 5’9.

Rutherford avait même confié à Martins qu’il le croyait plus petit.

Jim Rutherford était tombé dans le panneau!

Pageau, Mete… Il y a plusieurs petits joueurs qui trouvent le moyen de paraître plus grands moins petits.

Martin Leclerc a raconté que dans la LHJMQ, les joueurs sont mesurés par des responsables de la centrale de recrutement. Les joueurs se mettent sur le bout des pieds devant les responsables… Qui ferment les yeux volontairement. Les responsables sont là pour la LNH et visiblement, l’image de la ligue est plus importante que la vérité/réalité!

Enrico Ciccone a ensuite renchéri en disant qu’à l’époque, il s’était enrubanné deux poids de 10 livres sur les cuisses (sous sa combinaison) afin de faire osciller la balance à un poids supérieur au sien! Tape sur le poil des jambes pis toute…

On peut entendre l’audio par ici :

Je crois que je vais utiliser cette stratégie-là lors de certain meetings d’affaires. #PoidsSurLeChest #Hehe

PLUS DE NOUVELLES