Les joueurs de 23 ans et moins du CH dominent la LNH pour les points

Les Canadiens se débrouillent très bien cette année. Certaines personnes s’attendaient à une autre saison au fond de la cave, mais ce n’est pas du tout le cas. Même s’il ne présente pas une fiche digne du sommet de la ligue, le Tricolore est quand même à égalité au troisième rang de la meilleure division de la LNH. Tout ça, c’est grâce aux jeunes.

Les joueurs de 23 ans et moins du CH ont inscrit 36 points depuis le début de la saison. Il s’agit d’un sommet dans la LNH, alors que l’équipe en deuxième position est Ottawa avec 34 points. Bien évidemment, la majorité de ces points ont été produits par le duo de l’heure : Cole Caufiled et Nick Suzuki.

Ensemble, les deux joueurs totalisent 20 points (10 chacun).

C’est une bonne nouvelle, mais pas pour le prochain repêchage. Pendant que certains veulent voir le Canadien terminer en dernière position pour avoir la chance de repêcher Connor Bedard, il ne faut pas oublier que les jeunes qui font déjà partie de l’équipe doivent aussi se développer. Perdre sans arrêt détruit le moral et peut empêcher le développement de certain de bien se porter.

C’est exactement ce que Jared Book de Habs Eyes On The Prize essaie d’expliquer sur Twitter. Le Canadien doit prouver, dès cette année, qu’il y a du progrès et ça commence très bien. Il faut au moins se rassurer en se disant que l’équipe devrait terminer parmi les 10 dernières de la LNH à la fin de la saison, mais peut-être pas nécessairement dans les trois dernières.

Caufield et Susuki ne sont pas les seuls jeunes avec des points. Il y a aussi Guhle, Harris et Slafkovsky qui sont impressionnants et qui s’améliorent de match en match.

Parmi les jeunes joueurs talentueux, on retrouve quelques espoirs qui ont été formés dans le système universitaire américain. Cole Caufield et Jordan Harris sont les plus importants dans cette liste.

Harris joue très bien depuis le début de la saison et Caufield est tout simplement incroyable depuis l’an dernier. Les joueurs américains qui passent par la NCAA ont le temps de bien se développer. Harris, par exemple, a resté quatre ans avec Northeastern avant de joindre le Canadien, mais il est arrivé avec un bagage impressionnant et il a déjà l’air d’un joueur en confiance sur la patinoire.

Caufield est peut-être une exception, mais le fait d’avoir longtemps joué avec des joueurs plus vieux que lui l’a probablement aidé à adapter son jeu avec des gars plus gros que lui. En tout cas, ça fonctionne.

On espère que la tendance va se maintenir pour les nombreux jeunes espoirs du CH qui jouent présentement dans la NCAA. On pense notamment à Sean Farrell, Lane Hutson, Jayden Struble, Ty Smilanic et Rhett Pitlick, pour ne nommer que ceux-là.

La morale de l’histoire est que le Canadien ne doit pas nécessairement être extrêmement mauvais sur la patinoire malgré la reconstruction. Il faut surtout que les jeunes jouent bien, parce que c’est notre avenir qui est en jeu.

En rafale

– Les Blackhawks perdent un gros morceau en défense.

– Le LAFC s’en va en finale des séries de la MLS.

– Les Cowboys sont dominants, même sans leur porteur de ballon numéro un.

– Les Blue Jackets restent au fond du classement de la conférence Est.

– C’est l’heure de la finale dans la Canadian Premier League.

PLUS DE NOUVELLES