Les Islanders ont-ils signé (un joueur comme) Nazem Kadri sans l’avoir annoncé?

L’an dernier, les Islanders de Lou Lamoriello ont fait parler d’eux en étant très en retard sur l’annonce des signatures de contrat de plusieurs joueurs.

Par exemple, Anthony Beauvillier et trois autres coéquipiers ont signé des prolongations de contrat au cours de l’été. Il y a eu des rumeurs en août, mais les Islanders n’ont confirmé le tout qu’en septembre.

Pourquoi? Difficile à dire. C’était peut-être une question de masse salariale? Un caprice du patron? Une technique de négociation avec d’autres équipes? Les possibilités sont nombreuses.

C’était la même chose, ceci dit, pour un vétéran comme Zach Parise, dont le contrat a été annoncé en septembre. Il a lui-même avoué qu’il avait réussi à s’entendre officiellement « plus tôt dans l’été » avec Lamoriello, son ancien DG de l’époque des Devils devenu patron à New York.

C’est ce qui nous amène en 2022. Les Islanders ont laissé le champ libre à tout le monde en ne signant personne officiellement au cours des premières journées de l’ouverture du marché de l’autonomie.

Est-ce qu’ils nous jouent le même tour en 2022? On doit se poser la question.

En ce moment, les Islanders ont plus de 11 M$ de lousse sous le plafond. Oui, il reste des RFA à signer (Kieffer Bellows, Noah Dobson et Alexander Romanov), mais il reste potentiellement de la place, au bon prix, pour un gros nom.

Je me demande donc si Nazem Kadri, qui est anormalement encore libre comme l’air et qui a été lié aux Islanders dans les derniers jours, n’est pas, en fait, déjà sous contrat à New York. Je ne dis pas que c’est le cas, mais je me questionne…

Je dis Kadri, mais ça pourrait être un autre gars. D’un John Klingberg à n’importe quel agent libre de second ordre, ça pourrait être encore la technique des Islanders en 2022.

Long Island ne serait pas une vilaine destination pour Kadri dans l’optique où plusieurs gros clubs n’ont plus de place sur la masse. Oui, il y a de l’incertitude à savoir si on parle d’un gros club en raison de la saison 2021-2022 difficile, mais la formation pourrait devenir compétitive si le changement d’entraîneur porte ses fruits après une saison anormale.

Kadri devrait cependant se raser la barbe là-bas.

Évidemment, il existe un monde où Nazem Kadri n’a tout simplement pas encore signé et qu’il négocie avec d’autres clubs (comme les Devils, qui ont manqué leur coup avec Johnny Gaudreau et Matthew Tkachuk?), mais ne sortons pas les Islanders trop vite de l’équation.

En rafale

– Pierre-Luc Dubois va jaser aux médias aujourd’hui à 12h 30, heure du Québec. Pour Jonathan Huberdeau, ce sera à 11h 15.

– On lui souhaite.

– Belle histoire.

– Un problème de moins à Anaheim.

– MLB : la date limite des transactions approche et les rumeurs vont s’accentuer.

PLUS DE NOUVELLES