Les folles statistiques de Kristopher Letang (qui aura 35 ans en avril)

Lorsque mon ancien collègue chez DLC Nicolas Cloutier a suggéré hier sur les ondes de TVA Sports au Canadien de faire l’acquisition de Kris Letang l’été prochain, j’ai pogné de quoi.

Pas nécessairement que je vois Letang avec un gilet bleu, blanc, rouge sur le dos en octobre prochain…

Ni parce qu’il a fait la une hier midi pour avoir avoué qu’il était difficile de brasser les jeunes recrues dans la LNH d’aujourd’hui

Ou qu’il a laissé la porte ouverte quant une éventuelle fin de carrière avec le Tricolore. Rappelons que Letang a été repêché par les Penguins en 2005 et qu’il n’a jamais porté un autre uniforme que le leur dans la LNH.

Ce sont les stats lancées par Cloutier qui m’ont fait sursauter.

Kristopher Letang a 34 ans. Il est reconnu pour être un joueur fragile, mais il a disputé 15 des 19 matchs des Penguins cette saison. Ceux qu’il a ratés l’ont été en raison du protocole de la COVID-19…

La saison dernière, il a disputé 55 des 56 matchs des Pens et la précédente, 61 des 69 parties de son équipe.

Entre 2014 et 2019, Letang a joué en moyenne 71 matchs par saison, si l’on fait abstraction de la campagne 2016-17 (41 rencontres).

À l’inverse, Shea Weber, que l’on disait guerrier/pas fragile, a raté plusieurs matchs du CH au cours des dernières saisons et il est désormais à la retraite (comptable)…

Letang (26:22) est le quatrième joueur le plus utilisé en moyenne par rencontre depuis le début de la saison. Seuls Thomas Chabot (27:30), Brent Burns (26:45) et Zach Werenski (26:37) sont davantage utilisés que Letang (par match). #Fragile? #Vieux? #SurLeDéclin?

Pourtant, les Penguins n’ont aucun défenseur sur la touche actuellement.

Letang est utilisé à toutes les sauces. À cinq contre cinq, en avantage numérique, en infériorité numérique…

Letang a récolté 11 points en 15 rencontres cette saison, affichant aussi un différentiel de plus-4. Si les Penguins connaissent du succès présentement, c’est beaucoup en raison du défenseur québécois.

Je me souviens avoir entendu un entraîneur de crossfit dire il y a quelques années que Letang était le meilleur athlète qu’il avait vu dans sa vie.

Est-ce que je vois le Canadien parvenir à attirer Letang (UFA) à Montréal l’été prochain? Ce sera difficile…

Les Pens ne voudront pas le laisser partir et Letang semble encore très heureux à Pittsburgh.

Nicolas Cloutier lui offrirait 7 millions $ par saison durant quatre ans pour le convaincre de choisir le Canadien. Est-ce que Marc Bergevin ou son successeur ira jusque là? Pas sûr…

À noter que Letang est un défenseur droitier et que dans toute l’organisation du Canadien, il n’y a que huit défenseurs droitiers : Jeff Petry, David Savard, Chris Wideman, Louie Belpedio, Josh Brook, Dmitri Kostenko, Daniil Sobolev… et Logan Mailloux. Ne me parlez pas de Shea Weber…

Il y aurait donc assurément de la place un gars comme Letang dans le depth chart.

Vous, feriez-vous signe à Kris Letang? Lui offririez-vous 28 millions $ sur quatre ans alors que l’équipe risque d’avoir du mal à respecter le plafond salarial si rien ne bouge?

Êtes-vous de ceux et celles qui souhaitent voir le CH amener plus de Québécois (d’impact, et non de profondeur) à Montréal?

En rafale

– Les Maple Leafs et les Oilers sont plus près de la Coupe que certains veulent bien le croire. [Sportsnet]

– Quand tu n’es pas dans le top huit de ta conférence à la Thanskgiving américaine (aujourd’hui), tes chances de faire les séries sont très faibles. [Sportsnet]

Congrats!

Ark! La LNH DOIT revoir cette séquence de Mark Scheifele Josh Morrissey.

PLUS DE NOUVELLES