Les fans croient plus en Christian Dvorak qu’en Jesperi Kotkaniemi (pour cette année)

Le mouvement de personnel impliquant Jesperi Kotkaniemi et Christian Dvorak doit, selon moi, se diviser en trois temps : le passé, le présent et le futur. Évidemment, me direz-vous.

Si on tient compte des prochaines saisons, on se rend compte que Jesperi Kotkaniemi voulait partir et qu’il serait parti d’ici quatre ans, soit au moment où il pourra devenir joueur autonome. Et comme Christian Dvorak est sous contrat pour quatre ans, ça se compare bien puisque les deux auront (potentiellement) l’autonomie en même temps.

En oubliant les choix de deuxième ou troisième tour qui changent de mains, on se rend compte qu’à court terme, le CH a un meilleur joueur entre les mains. En date de septembre 2021, le Canadien a un meilleur club grâce à Dvorak et sans KK.

Quand on considère ce que Bergevin a accompli en une semaine avec un deadline serré et des équipes qui l’attendaient avec une brique et un fanal, on se dit que oui, le CH a fait une belle job et s’en tire (très) bien.

Évidemment, il faut se demander si ce sera encore le cas dans quatre ans. Si KK a explosé d’ici là, cela donnera une nouvelle version de l’histoire.

Et pour ce qui est du passé, il faut dresser un constat d’échec pour se demander pourquoi un AUTRE premier choix a quitté l’organisation si rapidement.

Mais présentement, les amateurs sont dans le court terme. Est-ce qu’en 2021-2022, le Canadien a un meilleur club sous la main avec Dvorak qu’avec Kotkaniemi?

Et selon une grande majorité des amateurs, la réponse est oui.

Pourquoi? Parce que TVA Sports a demandé à ses lecteurs quel joueur allait connaître la meilleure saison au plan offensif. Et finalement, c’est avec une majorité écrasante de 85 % (sur 5000 répondants) que Dvorak a eu plus de votes.

Sans équivoque, donc.

Je serais très curieux d’entendre la réponse des gens sur quatre saisons et non pas juste une. Après tout, cela fait partie de l’équation, ça aussi.

Reste à voir lequel gèrera le mieux la pression à son égard – parce que oui, les deux auront de la pression.

En rafale

–  En parlant de KK.

– Larry Walker est (finalement) au Temple.

– Signature à Calgary.

– Dmitri Kostenko : un nom à surveiller. [TSLH]

– Ce sera long.

PLUS DE NOUVELLES