Avoir laissé Kotkaniemi dans les estrades en finale ne l’a pas poussé à partir, selon Ducharme

Depuis que Christian Dvorak et Jesperi Kotkaniemi ont changé d’adresse, bien des gens ont donné leur avis sur le sujet. Mais vous savez qui n’avait pas encore publiquement parlé de la situation?

Dominique Ducharme.

L’entraîneur du Canadien, qui était à l’Omnium de golf André Chalut, s’est ouvert sur la question en parlant autant de KK que de Christian Dvorak. D’un côté pour dresser un post mortem et de l’autre, pour regarder vers l’avant.

C’est Simon-Olivier Lorange qui a jasé avec lui. Son entrevue est disponible ici.

Si on commence avec Kotkaniemi, le pilote du CH a affirmé avoir aimé travailler avec lui, mais qu’à 6.1 M$, le Canadien ne pouvait pas se permettre de le garder en place.

On sent cependant que ce n’était pas l’amour fou.

Pourquoi? Parce qu’on commence à connaître Ducharme, un gars qui aime quand les gars avancent et travaillent fort.

Et visiblement, ce n’était pas la grande force de Kotkaniemi, qui était comme un essuie-glace intermittent puisque Dom Ducharme n’a jamais voulu dire si ou non, il travaillait fort.

Les moments où [Kotkaniemi] a connu beaucoup de succès, ce sont ceux où il utilisait le mieux son coffre à outils.

Et l’inverse est aussi vrai. – Ducharme

Il continue en affirmant que l’offre a tout changé puisque le club était prêt à travailler avec lui quand même.

Selon le coach, comprendre qui tu es (à titre de jeune joueur) et savoir utiliser son bagage est parmi les choses qu’un jeune doit apprendre. KK était sur ce chemin-là, mais n’était pas arrivé.

L’ancien adjoint de Claude Julien, qui est arrivé à Montréal en même temps que KK, ne croit pas que d’avoir été laissé de côté en finale de la Coupe l’a poussé à partir. Il croit que Kotkaniemi comprenait bien la situation.

Visiblement, le problème était plus profond.

De l’autre côté du spectre, l’arrivée de Dvorak enchante bien le pilote. Cela lui permet d’avoir un bon deuxième centre entre les mains et d’être rassuré.

L’entraîneur dit aimer sa manière de se comporter sur la glace, lui qui joue de manière efficace.

Ce n’est pas lui qui va te tenir au bout de ton siège, mais c’est le genre de gars que tu peux envoyer dans n’importe quelle situation. Il est fort physiquement, il protège bien la rondelle.

On est contents de l’avoir. – Ducharme

Voilà donc une Xième preuve de confiance envers le nouveau membre du CH, dont les oreilles doivent siller ces temps-ci à force d’être mentionné partout – comparé à son passage en Arizona.

Avec la saison qui commence sous peu, voilà un bon dossier de réglé pour le coach, qui se retrouve avec un centre à son goût sous la main.

En rafale

– Un autre hommage à Dvorak.

– La section 132 fait jaser en masse.

– Bilan de la saison morte.

– Les Blue Jackets sont en mission. [HF]

– Ça brasse.

PLUS DE NOUVELLES