Les experts du NHL.com posent plusieurs questions (sans réponse) concernant le Canadien

Le mois d’août compte 31 jours. La LNH? 31 équipes. Ça n’en prenait pas plus pour que le site de la LNH couvre en profondeur une équipe du circuit Bettman par jour, en août.

C’est le jour du Canadien, aujourd’hui! On retrouve depuis ce matin cinq textes concernant différents aspects du CH sur le site de la LNH.

Sean Farrell s’est amusé à jeter un look à l’alignement probable du CH et aux changements survenus durant la saison morte.

En résumé, Drouin et Alzner devront combler le départ de Radulov et Markov offensivement. Le plus gros point d’interrogation du Tricolore la saison dernière, ça a été son (manque d’) offensive. On l’a vu en séries, face aux Rangers. Laisser partir l’un de tes défenseurs et l’un de tes attaquants les plus offensifs a donc été une décision (très) risquée! Farrell espère que la pression montréalaise n’étouffera pas Jonathan Drouin.

À noter que ce ne sont pas les ajouts de Streit, Hemsky, Taormina, Morrow, Schlemko ou Holland qui changeront la donne chez le Canadien. Au mieux, elles aideront à combler la perte de Beaulieu, Emelin, Ott, King et Flynn…

Les trois grandes questions toujours sans réponse à la mi-août : Comment remplacera-t-on Markov et Radulov offensivement? Qui sera le partenaire de Shea Weber? Qui sera le 1er centre?

Rien de nouveau ici… Mais tout de même des inquiétudes notoires!

Rob Vollman s’est quant à lui penché sur les statistiques clés/importantes pour le Canadien. Pour connaître du succès, son gardien de but devra être miraculeux… Encore! Il devra prouver qu’il méritait l’énorme prolongation de contrat qu’il a signée.

Rien de nouveau, encore une fois…

L’équipe devra aussi continuer de prendre beaucoup de tirs (de mieux en mieux depuis 2013)… Et Kirk Muller devra trouver le moyen de faire fonctionner le power play. Jo Drouin ne pourra pas tout faire à lui seul, même s’il sera électrisant!

Pete Jensen a tenté de prédire la saison 2017-18, lui, et est arrivé à un constat majeur : L’absence d’un véritable 1er centre et d’un 1er défenseur gaucher mobile pourrait limiter les impacts qu’auront Price et Drouin (on revient souvent à ces deux postes non comblés encore). Plekanec, Galchenyuk et Gallagher devront rebondir… Et Danault devra maintenir la cadence. Bref, rien n’est joué encore!

Finalement, Sean Farrell a tenté d’identifier (dans l’ordre) les cinq meilleurs espoirs de l’organisation montréalaise.

1. Noah Juulsen (D)
2. Charlie Lindgren (G)
3. Charles Hudon (AG)
4. Nikita Scherbak (AD)
5. Joni Ikonen (C)

Ikonen devant Poehling? Déjà? Moins de deux mois seulement après le repêchage?

On est loin de Mathias Brunet qui trouve encore que Jacob de la Rose est l’espoir le plus près de la LNH

Mais en lisant la liste ci-dessus, on comprend encore mieux pourquoi Corey Pronman ne voit que huit équipes avec un moins bon bassin d’espoirs que le Canadien.

Je dois vous avouer que j’ai hâte qu’on cesse d’analyser ce nouveau Canadien et qu’on puisse l’observer. Is it October Yet?

PLUS DE NOUVELLES