Le Journal de Montréal qui vante et caresse TVA Sports, « ça fait pas sérieux »

Objectivité recherché SVP!

Mais ce n’est pas dans la plus récente chronique de Guy Fournier que je vais la trouver.

Guy Fournier écrit deux chroniques par semaine dans le Journal de Montréal. 50 % de celles-ci, depuis le 25 juillet, servaient à taper sur la tête de Radio-Canada/CBC (le concurrent télé #1 de son patron, Québecor). Trois chroniques sur quatre entre le 25 juillet et le 3 août.

C’est comme si ton patron te demandait quelque chose… Ou encore que tu faisais des moves qui, tu le sais pertinemment, plairont à ton patron!

Hier, la chronique de Fournier portait sur l’excellence des chaînes de TVA Sports. Sur leur irrésistible ascension.

Quand on se met à lire la chronique, le jupon dépasse. Beaucoup.

Les amateurs de sport québécois ont trop longtemps dû se contenter d’un abonnement à RDS… TVA Sports avait tout un Everest à gravir… Les mauvais jours sont terminés… Les revenus publicitaires ont augmenté de 80 % au cours des 12 derniers mois (et ça aurait été encore mieux si les Nordiques étaient ressuscités)…

M. Fournier semble oublier un point important : Le Canadien a fait les séries l’an dernier, pas l’autre d’avant.

Whatever.

On apprend que TVA Sports aurait perdu près de 50 millions $ entre 2016 et 2017… Mais que ce serait maintenant terminé (ces pertes-là). Si un concurrent de Québecor avait osé applaudir des pertes aussi énormes, pas sûr le JDM se serait montré aussi « enthousiaste »…

Le paragraphe le plus (insérez votre adjectif préféré) de Fournier est cependant le suivant :

LE RÉPERTOIRE DE RDS RÉTRÉCIT

Malgré les efforts techniques déployés par le personnel de TVA Sports, plusieurs amateurs trouvent encore à redire sur leur travail. D’autres ne digèrent pas non plus d’avoir à s’abonner à de nouvelles chaînes pour suivre des sports qu’ils avaient l’habitude de regarder à RDS. Ils feraient mieux de s’y faire, car la panoplie de sports dont RDS et TSN avaient l’exclusivité s’est réduite comme peau de chagrin.

Relisez-le une ou deux fois et dîtes-moi que ça passe aussi bien en bouche qu’une bouchée de côte levée de chez Bâton Rouge…

Fournier a ensuite attaqué quelques personnalités de RDS telles qu’Hélène Pelletier.

« C’est peut-être par dépit de ne pas être en vedette durant la Coupe Rogers qu’Hélène Pelletier a laissé courir des rumeurs de dopage dans le clan Djokovic… »

Et vous me trouvez trash/méchant par moments?

À noter que TVA Sports espère enregistrer des bénéfices (et non des pertes) pour la première fois de son histoire en 2018. Si ça se produit, vous pouvez être certain que le Journal de Montréal s’assurera de nous le faire savoir…

PLUS DE NOUVELLES