betgrw

Les Coyotes ont abandonné la bannière de Shane Doan

Les Coyotes de l’Arizona, c’est l’histoire d’un club qui s’en va à Salt Lake CityMême Papa Bettman n’aura pas réussi à garder le club en Arizona à court terme, ce qui en dit long.

C’est dommage pour les fans, qui perdent leur club, mais l’organisation était tellement mal gérée que de voir que Ryan Smith reprend la franchise, c’est sans doute une bonne chose.

Je sais, je sais : Alex Meruelo risque de ravoir un club en 2029 en Arizona… mais bon.

Tout ça pour dire que c’est en raison du fait que le club de l’Arizona a mal géré ses affaires que les Coyotes doivent partir. Peu importe l’époque, il y a toujours des histoires sans bon sens qui émanent du désert.

Et la plus récente est pas pire pantoute – dans le mauvais sens du terme.

Quand les Coyotes ont été expulsés du Gila River Arena en 2022 (ils n’arrivaient plus à payer), ils ont laissé des choses derrière eux dans leur ancien aréna. Du lot? La bannière honorant le retrait du chandail de Shane Doan.

Et ce qu’on apprend, c’est que quand ils ont reçu un appel pour aller la chercher, ils n’ont rien fait. Résultat? La bannière a soit été abandonnée, soit été jetée aux poubelles, selon ce qui circule. Sébastien Goulet en a parlé ce matin, à BPM Sports.

 

Afficher cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BPM Sports (@bpmsportsradio)

Premièrement, je ne sais pas qui aurait jeté la bannière aux poubelles ou qui l’a abandonné… mais je suis certain que n’importe qui, au Québec, qui aurait trouvé une bannière de [insérez la légende de votre choix du Canadien] l’aurait gardé/donné… et non pas abandonné. Mais bon.

Finalement, il y a un partisan qui a récupéré la bannière. Et en bon gars, il a choisi d’aller la remettre à Doan, celui qui mérite de l’avoir. Ils ont pris des photos ensemble, justement.

C’est impensable de croire que les Coyotes n’ont pas voulu aller chercher la bannière avant. Ils n’avaient pas envie d’en faire quelque chose de bien? Ils avaient mieux à faire?

J’ai hâte de voir cela aura l’air de quoi, à Salt Lake City.

PLUS DE NOUVELLES