LeBron James a un grand regret et il l’a partagé via HBO

Un athlète, ce n’est pas un superhéros, un être sans émotion, ou un individu sans âme… c’est avant tout un être humain comme toi, vous et moi. Que ce soit un joueur de basket, de hockey ou de baseball, ils ont une vie loin des lentilles et celle-ci est souvent vue ainsi : « Qu’ils ne pleurent pas, ils gagnent une montagne de millions! »

Hey, ça fait quoi s’il empoche autant de cash? Ils ont un talent inné et peuvent se sentir choyés du métier unique qu’ils pratiquent. Levez la main ceux qui rêvaient de devenir un joueur professionnel à l’âge de 10 ou 11 ans? Toutes les mains sont dans les airs, c’est ce que je croyais. LeBron James demeure l’idole d’un peuple et l’athlète le plus populaire en Amérique, selon moi. Mais comme mes lignes en introduction l’indiquent, il est avant tout un être humain, qui vit des émotions et qui trébuche ou fléchit les genoux lors de certains impondérables.

King James s’est d’ailleurs confié, sans filtre, et sa multitude de confidences se retrouve à travers cette vidéo-ci :

C’est fort, HBO!

James relate certains moments de sa vie à l’extérieur du court. Il souligne d’ailleurs que pour la première fois, l’été passé, il a eu la chance singulière de suivre son fiston à temps plein, ce qui a rendu ses mains très moites puisqu’il était nerveux pour son fils de 13 ans (aujourd’hui 14 ans). Pendant qu’il était dans les gradins à le zieuter avec un ballon en main, il s’est chamaillé avec une maman également présente dans les estrades.

Saviez-vous que lorsque le 23 était gamin, il était le premier à mentionner à sa mère de calmer son intensité dans les estrades? Donc, à la suite de cette petite lutte verbale, LeBron a indiqué à sa mère : « Je te comprends, maman! » Évidemment, il a offert ses excuses à la dame en question, il a une réputation à protéger tout de même.

Au passage, Bron a partagé son petit regret de la vie : celui d’avoir donné son nom à son fils. Parce que son enfant n’a pas besoin d’être lui et vivre à la hauteur de son talent bien à lui, vu qu’ils pratiquent le même sport, soit le basketball.

Ce genre d’histoire amène tellement une facette encore plus séduisante au sport.

PLUS DE NOUVELLES