Le Tricolore s’approche d’un malheureux record de 2001

La saison du Canadien de Montréal est vieille de 34 matchs. Le calendrier régulier n’est même pas encore à mi-chemin qu’on a déjà vu une foule d’alignements différents de la part de l’organisation, elle qui peut parfois se donner des airs de club-école sur la glace.

Avec tous ses blessés, assortis de la bonne quinzaine de joueurs qui ont dû passer par le protocole COVID depuis le début de la présente campagne, le Canadien a fait jouer beaucoup de monde. 36 joueurs ont revêtu son uniforme à l’occasion d’une partie cette saison, pour être exact.

Si cela peut avoir donné lieu à des premières, comme les premiers matchs de Michael Pezzetta, Raphaël Harvey-Pinard, Brandon Baddock, Corey Schueneman, Cameron Hillis et Mattias Norlinder dans la Ligue nationale, reste que ce chiffre est symbole d’une inconstance nuisant fortement à la chimie d’équipe.

La dernière fois que c’est arrivé, c’était au cours de la saison 2000-2001, alors que les Glorieux avaient habillé 46 joueurs. Le CH n’a jamais été aussi près de battre ce triste record, comme l’a remarqué Jonathan Bernier du Journal de Montréal dans son papier matinal.

Parmi ces 46 joueurs, trois ont dépassé le plateau des 40 points : le capitaine Saku Koivu, Oleg Petrov et Brian Savage. Ayant à la fois été pilotée par Alain Vigneault et puis par un jeune Michel Therrien, le formation montréalaise a terminé son calendrier au denier rang de la division Nord-Est, avec une fiche de 28-40-8-6, valide pour 70 points.

Au total, 28 attaquants et 14 défenseurs différents ont joué pour le CH en 2000-2001. Et même si José Théodore a occupé le filet pour la majorité de la campagne, quatre gardiens ont obtenu des départs devant la cage.

20 de ces patineurs ont disputé 20 parties ou moins pour Montréal, tandis que huit d’entre eux n’ont même pas franchi la barre des 10 affrontements.

À ce stade-ci de l’hiver, c’est-à-dire après 34 rencontres, 37 athlètes avaient porté le Bleu Blanc Rouge.

Nous en sommes à 36 cette année, et tout indique, avec cinq nouveaux membres de l’organisation au sein de la liste protocolaire, que cette tendance où des joueurs du Rocket sont rappelés devrait se poursuivre prochainement.

Sans compter Paul Byron et Joel Edmunson, blessés depuis le début de la campagne, qui ne font pas encore partie de ce nombre.

Arrivera-t-on à 46? Ce n’est pas impossible du tout, surtout s’il y a des échanges à la date limite des transactions.

en rafale

– Les Coyotes ne sont pas pressés d’échanger Chychrun.

– Il s’était blessé dimanche contre Washington.

– Les jeunes sont nombreux à être privés de leur sport.

– Chiarot à New York?

– Quelques révisions à l’horaire.

PLUS DE NOUVELLES