Le tournoi des recrues : un aperçu (encore plus clair) du futur rose du Canadien

Le Canadien n’a pas été parfait au tournoi des recrues, au contraire. Il y a eu des défaites contre les espoirs des Sabres et des Devils, ce qui n’est pas le but quand tu sautes sur la glace.

Mais les victoires et les défaites dans un tournoi du genre, c’est secondaire. Ce qu’on veut voir, c’est la progression des jeunes espoirs et la façon dont ils répondent à l’adversité.

Et dans les derniers jours, c’est ce qu’on a vu.

À quelques jours du camp du Canadien, voir les jeunes se démarquer faisait du bien. Après tout, dans les prochains mois, il y aura quelques vétérans qui nous feront souhaiter voir plus rapidement certains joueurs de l’organisation.

Je ne pense pas être le seul qui ait vraiment été impressionné par Owen Beck. Le joueur de centre est responsable sur la glace, il est capable de bien attaquer, il a de l’instinct et il est rapide.

En plus, il a une tête sur les épaules, il aime Montréal et il est bon à l’écoleLe genre de gars que je présenterais à ma fille… si j’avais une fille.

On pourrait y ajouter, parmi les gars qui ont bien fait, Filip Mesar et Emil Heineman, deux joueurs qui ont retenu mon attention au cours des derniers jours. Les deux s’inscrivent dans la mentalité que le CH recherche : des joueurs de talent qui sont en mesure de patiner.

On pourrait aussi parler de Xavier Simoneau ou de Riley Kidney, qui ont aussi bien fait.

Notons que Juraj Slafkovsky, qui jouait hier son deuxième match du tournoi, n’a peut-être pas autant attiré l’attention que lors de la joute de jeudi, mais il a quand même bien fait. Il sait utiliser sa vitesse et son corps pour se sortir d’impasse.

Évidemment, c’était dans le cadre d’un tournoi des recrues, où il faut en prendre et en laisser en raison de la qualité des effectifs, mais il est clairement trop tôt pour qualifier ce projet à moyen/long terme de flop.

Il faudra attendre de le voir dans le contexte du camp d’entraînement et du début de saison, qu’il soit à Laval ou à Montréal, pour commencer à juger un brin de la suite des choses.

Et encore là, il faudra attendre quelques années pour se donner une bonne idée.

Évidemment, il faut aussi juger de la défensive du tournoi des recrues puisque ce sont eux qui, à court terme, auront plus de chances d’avoir un impact chez le Canadien de Montréal.

Hier, Kaiden Guhle n’a pas été parfait, mais celui qui se remet d’une blessure semblait prendre ses aises au fur et à mesure que le match progressait contre les espoirs des Devils.

Si on ajoute ça aux Justin Barron, Jordan Harris, Mattias Norlinder et Aber Xhekaj de ce monde (tous des joueurs qui peuvent jouer à Montréal cette année), la défensive du CH a du gros potentiel.

Et je dis gros dans tous les sens du terme puisque même Logan Mailloux, qui est à un an de faire le saut chez les pros, est imposant physiquement.

D’ailleurs, je ne crois pas exagérer en pensant que Xhekaj est probablement le défenseur qui a le plus ouvert les yeux au cours de la fin de semaine. Le gros bonhomme a démontré ne pas être qu’un gros gars qui frappe : il sait jouer au hockey.

Et ça, le CH l’a remarqué puisque la nouvelle administration l’aime bien.

Xhekaj, c’est le genre de gars que tu veux avoir de ton bord. Contre les recrues des Sens, il s’est clairement démarqué physiquement autant par son jeu sur la glace (parlez-en à Viktor Lodin et à Carson Latimer) qu’avec ses poings contre le Québécois Zachary Massicotte.

Hier, le défenseur ne s’est pas fait d’amis à Ottawa en se battant, mais il voulait le faire. Pourquoi?

Notons que le défenseur a décidé d’être dans les culottes des espoirs des Sens suite à des commentaires inacceptables de la part de Roby Jarventie, un joueur des Sens.

Le défenseur du CH s’est assuré que les arbitres soient au courant de ce qui avait été dit.

Je voulais leur parler, parce qu’un des gars de leur côté a fait de mauvais commentaires et je n’allais pas le laisser faire.

Il n’a pas le droit de dire de tels propos. J’ai expliqué la situation et je me suis assuré qu’ils étaient au courant. – Arber Xhekaj

Le défenseur a donné du gaz à ses coéquipiers sur le banc et même si personne n’aime voir un adversaire recevoir une droite sur le museau de la sorte, les gars du CH ont aimé voir Xhekaj être de leur côté.

Et ce sera (vraisemblablement) le cas un jour pour lui dans la LNH. D’ailleurs, j’ai bien hâte de voir Arber Xhekaj faire ses débuts chez les pros au cours des prochaines semaines.

En rafale

– Bien fait.

– À lire.

– C’est la saison des essais.

– Oui.

– Bel accueil pour la VP aux communications du CH.

PLUS DE NOUVELLES