Le Rocket devra choisir les bons vétérans

Une chose est certaine, le Rocket nous aura fait vivre de très belles émotions cette année. Oui, je comprends, leur parcours ne s’est pas terminé comme on le voulait, mais ça demeure un énorme succès pour le club-école du Canadien en 2021-2022.

Cependant, il ne faut pas oublier que cette équipe était très majoritairement composée de vétérans. Et même l’entraineur Jean-François Houle le dit, le Rocket sera plus jeune l’an prochain.

Ce n’est pas compliqué. Justin Barron, Kaiden Guhle et Jordan Harris ne peuvent pas tous les trois commencer l’année à Montréal. Dans le cas de Barron, je crois qu’il ira jouer des matchs avec le Rocket. Il reviendra de sa blessure et on ne voudra pas le jeter dans la gueule du loup. Je suis également d’avis que ce serait positif pour Guhle d’être avec le Rocket pour le début de saison, question de s’acclimater au hockey professionnel à l’abri des caméras. Mattias Norlinder débutera aussi forcément dans la Ligue américaine.

Xavier Simoneau en est un autre qui pourrait débarquer à Laval, tout comme Emil Heineman d’ailleurs.

Et tous ces jeunes doivent jouer de manière constante.

Il est donc évident que le Rocket devra laisser partir quelques vétérans.

La question est donc de savoir lesquelles.

Les jeunes devront être bien guidés. Si un Xavier Ouellet est intéressé à revenir, je suis convaincu que le Canadien lui fera une offre. À l’attaque, des gars comme Jean-Sébastien Dea et Danick Martel seraient d’excellentes prises pour montrer la bonne voie au plus jeune.

Évidemment, je ne suis pas dans le vestiaire. Je ne peux donc pas vous dire qui sont les meilleurs leaders. Je peux par contre évaluer la façon de jouer des joueurs. Et les trois noms que je viens de nommer jouent de la bonne façon, en plus d’être productifs. Parce qu’il ne faut pas oublier qu’il est toujours beaucoup plus facile de se développer dans une culture gagnante. Le Rocket se doit donc de oui, garder des bons mentors, mais également de bons joueurs de hockey.

Et ce qui me rassure, c’est que Jean-François Houle a dit qu’il s’attend à avoir un mot sur les décisions finales. SI une personne connaît les joueurs du Rocket, c’est bien lui. Et je lui fais totalement confiance.

En rafale

– Heureusement, rien de majeur.

– Bonne nouvelle.

– Wow.

– Il est excellent.

– Ce serait étrange.

 

PLUS DE NOUVELLES