Québécois : J-S Dea croit que le Canadien doit prendre exemple sur le Rocket

Après un difficile revers hier à Springfield, le Rocket était de retour à la maison pour vider les casiers et parler aux médias. De cette conférence de presse où 14 joueurs et Jean-François Houle ont parlé, plusieurs déclarations et citations étaient à retenir.

Voici un résumé :

1. Xavier Ouellet ne sait pas ce que l’avenir lui réserve

Le capitaine du Rocket était le premier joueur à parler. Le Québécois en était peut-être à sa dernière saison avec l’équipe, lui qui deviendra agent libre le 13 juillet prochain. Il a dit qu’il ne sait pas ce que l’avenir lui réserve, mais qu’il serait très heureux de revenir à Laval.

À 28 ans, il se sent encore en pleine forme et a toujours du bon hockey à offrir. Il pense que ses agents devront travailler dur cet été.

Ses 41 points en 61 rencontres cette saison lui ont certainement valu une augmentation de contrat. En 2021-2022, il gagnait 737 500 $.

Ouellet croit que le Rocket s’est rendu aussi loin en éliminatoires grâce à un bon mélange de vétérans et de jeunes dans la formation.

Son but est de jouer dans la LNH, que ce soit avec Montréal ou ailleurs.

2. Le Canadien doit prendre exemple sur le Rocket, croit Jean-Sébastien Dea

Jean-Sébastien Dea était le prochain micro et dès le départ, il est allé d’une déclaration assez controversée.

Comme l’a dit Georges Laraque : « Ya du guts le kid ».

Dea pense que les gars jouaient avec fierté chaque match et ça paraissait.

Mais est-ce que c’est logique pour Kent Hughes et Jeff Gorton de bâtir un club COMPÉTITF avec PLEIN de Québécois? Pour une équipe comme le Canadien, tu dois avec quelques joueurs d’ici, mais il ne faut pas exagérer non plus…

Dea veut revenir. Sa déclaration jouera-t-elle contre lui?

Dea aurait voulu jouer un match ou deux de plus avec le grand club, mais représenter l’équipe est un rêve qui est devenu réalité. Il ne veut pas quitter pour l’Europe encore ; il veut poursuivre son cheminement à Montréal ou Laval pour encore quelques saisons.

3. Gabriel Bourque accepterait un contrat de deux ans immédiatement

Après avoir pris une année sabbatique en 2020, Gabriel Bourque était de retour dans la LAH en 2021-2022. Et il n’a pas du tout regretté d’avoir signé avec le Rocket pour une saison. Il ne l’a tellement pas regretté qu’il accepterait un pacte de deux saisons immédiatement s’il le pouvait.

Kent Hughes, prend des notes.

4. Kevin Poulin impressionné par Cayden Primeau

Cayden Primeau a connu une bonne saison à Laval, mais ses séries éliminatoires ont été encore meilleures.

D’ailleurs, son gardien adjoint Kevin Poulin a vu – comme pas mal de monde – sa progression et il est encouragé/impressionné.

Poulin croit qu’il a besoin d’une autre saison complète dans la LAH, mais il lui souhaite une vraie chance lorsqu’une opportunité en LNH s’ouvrira.

Parlant de Primeau, il trouve que le marché de Laval est très spécial. Il n’oubliera jamais le dernier mois et demi.

Le gardien d’avenir du Canadien croit qu’il est mieux équipé aujourd’hui pour se sortir des périodes plus creuses.

En rafale

– Rocket 2021-2022 : Équipe de Bergevin.

– Belpedio croit avoir bien progressé.

– « Le plus gros été de ma carrière ».

– Des paroles d’un grand sage.

LCDS // C’est fini pour le Rocket de Laval, mais il y a beaucoup de bien à retenir de cette saison, notamment la performance de Cayden Primeau dans les buts.

– Un autre qui veut rester à Laval.

PLUS DE NOUVELLES