Le portrait (comptable et hockey) complet du Canadien en vue de la prochaine saison

Plus les jours passent, plus les chances de voir les joueurs actuellement sous contrat avec le Canadien – ou dont les droits appartiennent à l’équipe – être ceux qui ouvriront la saison régulière 2022-23 sont grandes.

Les chances de voir Pierre-Luc Dubois débarquer à Montréal ont été réduites depuis la les transactions impliquant Kirby Dach et Alexander Romanov… et même si on s’attend tous à voir Jeff Petry quitter l’organisation plus tôt que tard, il y a tout de même des chances qu’il soit du premier match au Centre Bell (et dans l’uniforme du Canadien). Pour l’instant il faut continuer de le considérer dans nos calculs et prévisions.

Quant aux nombreux lourds contrats de la formation, ils seront difficiles à passer d’ici le 12 octobre. Jonathan Drouin et Evgenii Dadonov pourraient quitter à la date limite des transactions s’ils connaissent une bonne saison ; Mike Hoffman, Brendan Gallagher et Joel Armia semblent condamnés à terminer leur entente à Montréal, eux. Du moins jusqu’à leur dernière date limite

Kent Hughes a confié hier lors de son point de presse que Carey Price n’avait toujours pas entamé sa séquence d’entraînement estival. Nous sommes le 15 juillet…

Price, qui a reçu une injection de plasma il y a déjà plusieurs semaines, pourrait donc véritablement rater le premier match de la saison. Il n’a pas mal actuellement, mais on ne sait toujours pas si son genou enflera lorsqu’il commencera à pousser à l’entraînement sur glace. Il rencontrera un médecin spécialiste à Montréal d’ici la fin du mois. On ne semble pas avoir apprécié l’intervention du médecin new-yorkais de l’été dernier…

Markov avait lui aussi subi une première opération au genou qui n’a pas « fonctionné » au sud de la frontière, avant de mieux « répondre » à une deuxième intervention. On peut donc garder espoir dans le cas de Price…

Paul Byron, lui, a également subi une petite intervention chirurgicale. Une injection de plasma comme Carey Price ? Ça se peut…

Byron a été opéré à une hanche il y a environ un an et il a désormais de la douleur à l’autre hanche. Il a mal même au repos cet été. Il espère être en mesure de disputer le premier match de la saison et d’ensuite juger de l’état de sa hanche, mais ça pourrait devoir attendre à plus tard cet automne (ou cet hiver).

Bref, j’ai l’impression que le Canadien entamera la saison avec Carey Price ET Paul Byron sur la liste des blessés. Cependant, jusqu’à preuve du contraire, Kent Hughes doit toujours considérer les cap hits de ces deux joueurs dans ses calculs puisqu’ils pourraient revenir au jeu en cours de saison.

À quoi ressemble donc la masse salariale de l’équipe ce matin ? Au total, les 13 attaquants actifs (Suzuki, Gallagher, Anderson, Drouin, Dadonov, Hoffman, Dvorak, Armia, Evans, Slafkovsky, Caufield, Dach et Poehling ou Pezzetta) et Paul Byron comptent pour environ 52,5 millions $. Je considère que Dach touchera environ 2 millions $ par saison. Son offre qualificative est de 874 125 $, mais un contrat pont de deux ou trois saisons lui ferait assurément toucher plus d’argent que ça, sans pour autant faire sauter la banque.

Avec un tel scénario, Pezzetta devrait donc être soumis au ballottage avant le début de la saison… et il pourrait être réclamé par une autre équipe (comme les Flyers notamment). Est-ce que le CH souhaitera commencer l’année à 14 attaquants pour ainsi éviter de perdre Pezzetta pour rien ? Pour les fins de mon exercice d’aujourd’hui, je répondrai non, mais ça se peut…

À la ligne bleue, Petry, Edmundson, Savard, Barron, Harris, Guhle et Wideman comptent pour environ 16,5 millions $. On peut s’attendre à voir ce montant là grimper d’environ 500 000 $ si le CH en vient à mettre un vétéran sous contrat pour pas trop cher et à renvoyer Guhle, Barron ou Harris dans la LAH.

Devant le filet, on doit compter Price (10,5 millions $), Allen (2,875 millions $) et Montembeault. Ce dernier pourrait toucher environ 2,25 millions $ via l’arbitrage. Peut-être un peu moins, mais je préfère y aller de façon sécuritaire au niveau comptable.

Ce qui nous amène donc à environ 85 millions $, soit plus ou moins 2,5 millions $ de plus que le plafond salarial.

Ajoutez à ça les 833 333 $ du rachat de contrat de Karl Alzner, les 1 132 500 $ en bonis reportés de la saison dernière et les éventuels bonis à la performance de Juraj Slakovsky (3,5 millions $), Cole Caufield (850 000 $), Justin Barron (212 500 $), Jordan Harris (507 500 $) et Kaiden Guhle (420 000 $) et Kent Hughes John Sedgwick pourrait avoir de très courtes nuits d’ici octobre. Et durant la saison…

Il manque plusieurs millions $ comptables dans l’équation et pour l’instant, seul un échange avantageux pour le CH de Jeff Petry, une saison off pour Byron ou la retraite de Carey Price pourrait régler tout ça. Ou une éventuelle absence/blessure/transaction de Drouin, Anderson, Dvorak, Armia, Gallagher ou Dadonov…

Non, le Canadien ne va pas échanger Joel Edmundson pour libérer des dollars comptables.

Et la venue de Pierre-Luc Dubois ne ferait qu’empirer cette difficile situation comptable-là, et non l’améliorer. Il améliorerait toutefois l’équipe sur la glace, hehe.

Bref, le Canadien devra à tout prix procéder à une action pour se conformer aux règles du plafond salarial en octobre. Il ne pourra plus le dépasser de 10 % lors du premier match de la saison…

Est-ce que ce sera une transaction ? Un joueur placé sur la LTIR ? Un lapin de chapeau de John Sedgwick ? We’ll see.

Pour l’instant, voici d’ailleurs à quoi devrait ressembler l’alignement du Canadien le 12 octobre (si Price et Byron sont absents) :

Slafkovsky – Suzuki – Caufield
Hoffman – Dvorak – Anderson
Drouin – Dach – Gallagher
Dadonov – Evans – Armia

Poehling

Edmundson – Petry
Harris – Savard
Guhle – Wideman

Barron

Allen
Montembeault

À quel rang une telle formation peut-elle espérer terminer dans la division Atlantique, avec des Leafs, des Panthers et un Lightning très forts, des Bruins toujours dangereux et des Wings et des Sens améliorés ?

Le Canadien a encore une fois beaucoup plus de chances de faire partie de la course à Connor Bedard que de la course aux séries. Et c’est bien correct comme ça !

PLUS DE NOUVELLES