Le Lightning a trouvé une solution pour « signer » Brayden Point

Julien BriseBois est un individu créatif qui parvient toujours à percevoir LA solution pour sa structure salariale. Un fin renard qui ne cesse de cogiter pour placer chacun de ses pions sur la bonne case de l’échiquier. Cela dit, pour octroyer un nouvel accord à l’un de ses meilleurs joueurs, Brayden Point, BriseBois a bougé le contrat du vétéran Ryan Callahan vers Ottawa. En retour, l’ancien cerbère du Canadien de Montréal Mike Condon prendra le chemin le guidant vers Tampa Bay. Voici la transaction complète entre les deux clans.

Voilà donc une superbe façon pour le Lightning de libérer du salaire afin de prolonger le séjour de Point. BriseBois était pogné à la gorge en ce moment, lui qui doit prolonger l’accord de Point… sans dépasser de 10% le plafond salarial. Tout ce que ça prenait pour réaliser ce mouvement : ramasser Mike Condon, qui ne figurait vraisemblablement plus dans les plans des Sénateurs.

Dans le cas de Callahan, il se retrouvera sur la liste des blessés à long terme lors de la prochaine campagne puisque les médecins lui ont suggéré de ne plus jouer au hockey professionnel (maladie dégénérative). Quoique les Sens pourraient profiter du contrat de Callahan afin d’atteindre le plancher salarial, donc éviter d’envoyer celui-ci sur la LTIR.

Pierre Dorion y va de mouvements bizarres pour atteindre le plancher, comme il l’a fait lors du pacte Artem Anisimov contre Zach Smith. Un commerce qui avantageait les Sénateurs à un seul point : Anisimov coûte moins cher en dollars réels, mais compte pour environ le même montant sur la masse salariale. Quelle gestion broche à foin.

BriseBois pourra se permettre de signer Point, car ça lui permettra de ne pas dépasser de 10 % exigé pendant la saison estivale. Ça aurait été plus de 10 % si Callahan avait demeuré sur la structure salariale du Lightning de Tampa Bay. Je vous rappelle que les joueurs qui rejoignent la liste des éclopés à long terme le font au mois d’octobre seulement.

Bref, la transaction des Sénateurs et du Lightning est win-win. Les Bolts libèrent de l’espace salarial et les Sens se rapprochent gratuitement du plancher…

Prolongation

– Le Lighnting a désormais quatre cerbères au sein de son organigramme. La question qui tue : qui sera l’auxiliaire de monsieur Vasilevskiy?

– Pour revenir sur la gestion pauvre des Sénateurs : Marian Gaborik (4.875 millions de dollars), Clarke MacArthur (4.650 millions $) et Ryan Callahan (5.8 millions $) sont les joueurs blessés dont la carrière est terminée, mais qui peuvent encore compter sur la masse salariale du club. En plus de ça, leur salaire réel est fort probablement payé par des compagnies d’assurances.

PLUS DE NOUVELLES