betgrw

Le CH s’est affaibli deux fois (à une position premium) pour faire de la place aux jeunes

Hier, le Canadien de Montréal a annoncé que Justin Barron avait été cédé au Rocket de Laval et que Mitchell Stephens avait été placé au ballottage. Il rejoindra normalement Barron en après-midi s’il n’est pas réclamé.

Puis, quelques heures plus tard, on a appris qu’Arber Xhekaj prenait la place de Barron pour la suite des choses.

Logiquement, on peut penser que le Canadien a l’intention d’ajouter un 13e attaquant à son alignement pour remplacer Stephens, toujours là jusqu’à 14h. Et on s’entend qu’avec Tanner Pearson qui s’approche d’un retour au jeu, il devrait prendre la place de Stephens dans l’alignement de 23 joueurs.

(Crédit: Cap Friendly)

Défensivement, le Canadien a sept gars (Mike Matheson, David Savard, Kaiden Guhle, Jordan Harris, Jayden Struble, Arber Xhekaj et Johnathan Kovacevic) en plus des trois gardiens, pour un total de 23 hommes.

Il y a deux constats intéressants à tirer ici :

  • Le Canadien n’a que deux défenseurs qui tirent de la droite : David Savard et Johnathan Kovacevic, qui saute son tour souvent ces temps-ci
  • Le Canadien n’a que trois joueurs de centre : Nick Suzuki, Sean Monahan et Jake Evans

La position de joueur de centre est considérée comme une position premium. C’est la même chose pour un poste de défenseur droitier aux yeux des dirigeants de la LNH.

Et hier, le CH a dit au revoir à un centre et un droitier pour ramener un défenseur gaucher et un ailier – si Pearson est bel et bien de retour.

Ce que cela veut dire, c’est qu’à moins d’un changement inattendu (on attend le retour de Pearson), le Canadien aura sous la main un centre en moins et un défenseur droitier en moins.

Et ce, alors que les mouvements d’hier n’étaient pas nécessairement obligatoires.

Après tout, rien n’obligeait le Canadien à envoyer Justin Barron en bas puisque Xhekaj, qui jouait très bien, n’avait pas de « temps limite » à Laval. Et rien ne forçait le Canadien à garder Joshua Roy en haut.

Mais le CH a choisi de couper Barron et Stephens (qui pourrait carrément quitter l’organisation d’ici 14 heures) parce qu’il jugeait que la place de Roy et de Xhekaj, c’est avec le Canadien de Montréal. Je me demande si l’adversaire du jour (Sénateurs) a pesé dans la balance dans le cas de WiFi.

Est-ce que cela envoie un message au groupe? Assurément. Et le message est le suivant : ceux qui le méritent auront leur place au soleil. Et ceux qui, comme Barron, ne le méritent pas, iront travailler sur leur jeu à Laval.

Je dis Barron parce que je ne crois pas que Stephens ait été « puni » par le Canadien. À mes yeux, il a été victime des circonstances plus qu’autre chose puisqu’il a joué le rôle qu’on attendait de sa part.

C’est donc dire que forcément, l’entraîneur du Canadien devra réparer les pots cassés. Qui jouera au centre, par exemple?

Selon ce que souligne Simon-Olivier Lorange dans un papier publié hier soir sur le site de La Presse, il ne faudrait pas s’étonner si le Canadien décidait de jouer à 11 attaquants et sept défenseurs.

Dans un tel scénario, Pearson prendrait visiblement la place de Stephens, Jesse Ylönen serait probablement encore laissé de côté et on peut penser qu’il serait rejoint par Michael Pezzetta. Ce dernier, bien que peu utilisé, a encore survécu aux plus récents changements. C’est intéressant à noter.

Les huit ailiers se partageraient le travail avec trois centres seulement.

Et défensivement, on doit penser que tout le monde serait habillé. Justin Barron laisserait donc, par la force des choses, sa place à Arber Xhekaj et à Johnathan Kovacevic.

Notons qu’hier, à l’entraînement, les deux vétérans (Savard et Matheson) formaient un duo, tout comme les gauchers Struble et Guhle. Ce serait possiblement le top-4 devant un duo de gauchers, soit Harris et Xhekaj.

Kovacevic pourrait agir, s’il joue dans une telle formule, comme septième défenseur.

Il est cependant important de mentionner, en mise à jour, que le Canadien n’a finalement pas choisi d’y aller avec une telle formule puisque le club optera pour 12 attaquants et six défenseurs.

Notons que l’entraînement du jour ne devrait pas nous donner des tonnes de réponses. Après tout, à 10h 30 ce matin, ce sera un entraînement optionnel au menu pour la seule visite des Sens à Montréal.

Les Sens, qui sont à moins de deux heures de route, seront venus aussi souvent en ville que les Stars ou le Wild. C’est incroyable à quel point Gary Bettman ne valorise pas les rivalités.

Quant à Barron, notons que le défenseur était déçu, en 2022, de commencer la saison à Laval. Imaginez sa déception, en 2024, de devoir prendre le chemin de la LAH…

Je me questionne vraiment à savoir quelle attitude il aura là-bas. Jouera-t-il demain, quand le Rocket jouera à la maison?

Mais bon. Comme il ne tirait plus (sa force, en théorie), que son jeu défensif était plus que brouillon depuis quelques semaines et qu’on ne lui faisait plus confiance pour affronter les gros clubs comme Edmonton et Denver, c’est aussi bien de même.

La nouvelle a sans doute été un choc, mais je veux le voir rebondir comme il faut – comme Xhekaj l’a fait. C’est important pour la suite de sa carrière.

Notons que j’ai aussi hâte de voir comment Logan Mailloux va réagir sans le Shérif à ses côtés. Sa progression devrait faire en sorte qu’il arrivera à tirer son épingle du jeu malgré tout.

À suivre, donc.

En rafale

– Voilà un aspect à corriger rapidement.

– Le Lightning est à la croisée des chemins.

– Arber Xhekaj est en demande dans la LNH. [TSN 690]

– Oui, Sean Monahan pourrait rapporter deux premiers choix… incluant celui acquis en 2022.

– Les gardiens des Jets dominent.

PLUS DE NOUVELLES