2021-22 : le CH aurait prévu donner autant de départs (ou presque) à Price qu’à Allen

Elliotte Friedman s’est demandé hier pourquoi Carey Price avait accepté (ou même proposé) de lever sa clause de non-mouvement en vue du repêchage d’expansion. Selon ce qu’il a entendu, Price a accepté d’être exposé car sans Jake Allen, le plan que le Canadien avait mis en place pour les prochaines campagnes ne fonctionnait tout simplement pas.

Quel est ce plan dont Friedman parle?

Le Canadien souhaiterait donner à peu près le même nombre de départs à Price et à Allen en 2021-22. Peut-être un peu plus à Price, mais bon…

Ce plan aurait été mis en place dans l’éventualité où les deux cerbères sont en santé et où Price est apte à entamer la saison à temps, bien sûr…

Sachant qu’il pourrait être opéré au genou et rater le début de la saison, Allen pourrait obtenir plus de départs que Price après coup.

Le plan chez le Canadien ne serait plus de donner 55 à 65 départs à Carey Price par saison. On souhaiterait lui en donner entre 40 et 45 afin d’avoir un Carey Price motivé, reposé, en santé et en pleine possession de ses moyens une fois les séries entamées. Comme cette année finalement…

On a vu que ça pouvait fonctionner.

Par contre, ce plan-là doit impliquer la présence d’un deuxième gardien de but de qualité pour fonctionner. Surtout avec quatre grosses équipes ayant plus de chances de faire les séries que le CH actuellement, dans la division Atlantique…

Si Jake Allen avait dû quitter pour Seattle, le plan serait tombé à l’eau. Du moins, selon Price (et selon ce que Friedman rapporte)…

Par contre, entre vous et moi, le Canadien aurait pu mettre la main sur un excellent deuxième gardien qui ne s’appelle pas Jake Allen pour seconder Price en 2021-22, non? Jonathan Bernier, par exemple? Aurait-il vraiment demandé plus que 2,875 millions $ par saison, soit le salaire annuel moyen de Jake Allen?

On dirait que Price s’est dit : « soit je reviens à Montréal avec un bon second que j’aime bien, soit je quitte vers Seattle pour vivre près de chez moi (et de chez ma femme)… »

Avec Chris Driedger à ses côtés, ce plan montréalais aurait également de bonnes chances de fonctionner à Seattle…

Ce matin, je vous parlais du timing de l’énigme Price/Seattle.

Le weekend dernier, Pierre LeBrun nous a confié que Price devait rencontrer un médecin spécialiste à New York cette semaine et qu’il n’allait recevoir les résultats de ces examens (et analyses) que vendredi, soit 48 heures après l’heure des grandes décisions pour Ron Francis.

Nous sommes mercredi et Price a passé les derniers jours à Kelowna, avant de se rendre dans l’État de Washington aujourd’hui pour visiter la famille d’Angela. Il ne s’est pas rendu à New York et on ne sait pas quand il s’y rendra exactement.

Il va finir par manquer de jours pour que le scénario de Pierre LeBrun se produise…

Est-ce que Price aura le temps de voir un médecin demain, de passer des examens ensuite et d’avoir tous les résultats le lendemain? Peut-être… mais ça commence à devenir serré, vous en conviendrez.

Sinon, ce plan n’a jamais existé ou il a été modifié/abandonné…

PLUS DE NOUVELLES