« Le CH a choisi de tout miser sur deux espoirs et d’oublier complètement Kotkaniemi »

Les analyses faites au sujet du détachement entre Jesperi Kotkaniemi et le Canadien de Montréal sont diverses. La majorité explique que c’est tout simplement le montant d’argent de l’offre hostile (6.1M$) qui a détaché le CH de Kotkaniemi, d’autres expliquent que d’avoir laissé sur le banc KK lors des deux derniers matchs des séries éliminatoires a été le début de la fin.

Toutefois, personne n’a été plus loin dans son analyse excepté cet article du site finlandais Yle Sporten. Dans cet article, l’auteur explique que ce n’est ni la vengeance des Hurricanes de la Caroline, ni le montant d’argent démesuré de l’offre hostile qui a éloigné Koktaniemi de Montréal.

Ce serait plutôt l’attitude que l’état-major, les médias ainsi que les partisans de l’équipe avaient à l’endroit du jeune finlandais qui l’aurait éloigné de Montréal.

L’auteur de l’article  y va très fort dans ses propos et ne se gêne pas du tout pour critiquer l’organisation du Canadien de Montréal, ses médias, ainsi que ses partisans. C’est donc un article d’opinion.

Il explique qu’au lieu de miser son avenir sur trois excellents jeunes espoirs (ce dont rêve toute équipe de la LNH selon lui), le CH a misé sur seulement deux de ses espoirs (Suzuki et Caufield), et a choisi d’oublier complètement le troisième, Jesperi Kotkaniemi.

L’auteur y va carrément de propos comme « Montréal a gâché son avenir », ou bien « Marc Bergevin, Claude julien ainsi que Dominique Ducharme ont tous été bouchés, stupides et aveugles ».

Bref, selon cet article, ce qui a éloigné KK de Montréal, c’est le traitement de faveur que l’organisation, les médias et les partisans ont accordé à Nick Suzuki et Cole Caufield.

Montréal au complet étant tombé en amour avec Suzuki et Caufield a complètement délaissé Kotkaniemi, comme un enfant jette un jouet par terre en affirmant qu’il ne veut plus jouer avec ce dernier.

L’auteur rajoute que Kotkaniemi étant un jeune européen arrivant dans un monde nord-américain, a été très sensible aux traitements injustes qu’il a subis. KK s’est assurément senti désavantagé par rapport aux deux jeunes nord-américains qui sont traités comme des rois, en plus d’être constamment sous les projecteurs.

On peut également lire dans l’article que Kotkaniemi a été « jeté » d’un trio à l’autre sans jamais obtenir de stabilité, en plus de n’avoir aucunement droit à l’erreur sans en subir les conséquences.

Il rajoute que le duo Suzuki – Caufield a obtenu les meilleures minutes offensives en plus de bénéficier des meilleurs coéquipiers de trio de l’équipe. Il explique que jamais aucun des deux joueurs n’a reçu de « merde » de la part de l’organisation, des médias ou bien des partisans. Alors que du côté de KK, chaque erreur était quasi impardonnable et considérée comme une lacune dans son jeu.

Conclusion de cet article : Jesperi Kotkaniemi s’est senti laissé de côté lors de son développement à Montréal, et cela a complètement gâché son avenir.

En Rafale

– Quel magnifique carré d’as honnêtement.

– 3-0 pour le Canada!

– À lire.

– Les Buccaneers sont conscients que le talent n’est pas nécessairement synonyme de succès.

– À lire également.

PLUS DE NOUVELLES