Le Canadien trébuche face à la pire équipe de la LNH

Avant d’amorcer ce match, plusieurs avaient une crainte : oui, le Canadien était en haut du classement général de la LNH et allait affronter la pire équipe de la ligue…

Mais si c’était un piège pour les hommes de Claude Julien, justement? Allaient-ils se faire avoir face à une équipe qui déjà, n’a plus rien à perdre?

Pour l’occasion, Alexander Romanov a repris sa place dans l’unité défensive et Victor Mete est retourné dans les estrades.

Les Sénateurs, eux, ont présenté ce visage.

En bout de ligne, les craintes évoquées au cours de la journée se sont malheureusement concrétisées : les Sénateurs, plus affamés et menés par le jeune Tim Stutzle, ont obtenu leur deuxième gain de la saison et ont pris la mesure de leurs hôtes par le pointage de 3-2.

(Source : NHL.com)

Dès la première période, on a vite vu que les Sénateurs avaient l’intention de fermer le jeu le plus possible pour maximiser leurs chances d’aller chercher des points au classement. Le Canadien a eu de la difficulté à prendre son rythme dans les premières minutes.

Ça ne l’a pas empêché d’inscrire le premier but de la soirée, via Brendan Gallagher, qui a échappé à la surveillance de Derek Stepan pour prendre un retour de tir. Beau travail, sur ce jeu, de Tomas Tatar, qui a su être patient en contrôlant la rondelle pour créer une chance de marquer de qualité!

Ce trio a été le meilleur, ce soir, dans le camp du Tricolore.

Les Sénateurs ont fait tourner le vent de côté dans la dernière minute du premier tiers. Thomas Chabot a profité d’une superbe passe de Tim Stutzle afin de créer l’égalité.

La passe de Stutzle a pris Chiarot par surprise. Il n’a pas eu le temps de retraiter dans sa zone pour aider le CH.

18 secondes plus tard, Stutzle a su se faire oublier et il a eu tout le temps voulu pour décocher un superbe tir des poignets pour donner l’avance aux visiteurs.

À noter que Jeff Petry était au cachot.

Les Sens ont continué à dominer le CH lors de la période médiane, au niveau de l’effort d’équipe et ça a payé.

Connor Brown a donné une avance de deux buts aux Sénateurs après avoir fait dévié le tir du défenseur Brannstrom derrière Carey Price, à la suite d’une mise en jeu perdue.

Brannstrom, amené en remplacement de Braydon Coburn, a eu une belle soirée de travail.

Non seulement les hommes de Claude Julien n’ont pas saisi une occasion en or en fin de 2e période avec une double supériorité numérique, mais en plus, Anderson a été ébranlé par un double-échec de Watson et Perry a retraité au vestiaire après avoir reçu une rondelle dans les côtes.

Plus de peur que de mal, puisque les deux attaquants ont participé au dernier tiers.

La dernière période a été davantage l’affaire du Canadien, qui a dominé au chapitre des tirs au but 15 vs 4.

Les efforts ont été payants en fin de match… avec Ben Chiarot au cachot. Anderson a rétréci l’écart grâce au beau travail de Danault.

Mais ce fut trop peu trop tard.

Si Matt Murray (36 arrêts) a fait le travail pour stopper l’adversaire, on ne peut pas dire que Carey Price (19 arrêts) s’est particulièrement distingué devant son filet. Un Price dans de bonnes dispositions aurait fait l’arrêt sur les deux premiers buts des visiteurs.

On peut aussi donner un bonnet d’âne à Ben Chiarot, sur ces buts, pour son manque de concentration. 

Les Sénateurs n’ont pas volé leur victoire, loin de là! On va se le dire, ils étaient dus pour célébrer!

Maintenant, on va surveiller comment le Canadien va réagir pour rebondir lors du prochain match.

Prochain match : samedi le 6 février, 13h, face aux Sénateurs à Ottawa

PLUS DE NOUVELLES