Le Canadien se fera encore malmener la saison prochaine (et c’est correct)

Tony Marinaro n’a pas mâché ses mots hier soir lors de son plus récent Sick Podcast, se permettant de critiquer l’esprit (trop) optimiste de Martin St-Louis (et de plusieurs chroniqueurs) après la défaite de 4 à 0 en Caroline hier soir. Selon Marinaro, St-Louis exagère en disant que son équipe a joué un bon match défensif, que tel et tel joueur ont bien fait, etc.

Pour l’occasion, Marinaro a reçu la visite (virtuelle) de J.P. O’Connor, ancien hockeyeur désormais descripteur des matchs du Rocket sur les ondes de TSN 690.

Nick Suzuki et Cole Caufield sont allés à l’école hier soir. Ils se sont fait enseigner par meilleurs qu’eux, selon Marinaro.

À noter qu’Arpon Basu a tenu sensiblement les mêmes propos dans son article de fin de soirée.

Revenons à Marinaro et son invité…

J.P. O’Connor a tenu à rappeler que cet apprentissage dans la défaite se poursuivra la saison prochaine chez le Canadien… et probablement durant l’autre d’après aussi. Ça permettra au Canadien et à ses partisans de rêver à Connor Bedard ou à Matvei Michkov (après une saison de misère), si ça arrive…

Nick Suzuki devra apprendre à rester concentré et à ne pas tomber dans la frustration lors de ces situations-là (comme hier).

O’Connor, qui a la chance de voir Cayden Primeau de près depuis maintenant trois ans à Laval, est convaincu que le jeune gardien américain ne sera pas prêt à faire le saut régulier dans la LNH en octobre prochain. Il s’est encore amélioré récemment, mais il n’est tout simplement pas prêt pour la LNH. Pas encore du moins, selon le descripteur des matchs du Rocket sur la radio anglophone…

Selon O’Connor, Primeau aurai besoin d’au moins une autre saison complète à Laval.

On l’a d’ailleurs remarqué plus tôt cette saison à Montréal…

Deux questions subsistent : quand le Canadien abandonnera-t-il avec Primeau si celui-ci ne parvient pas à monter la dernière marche qui le sépare de la LNH? Primeau, 22 ans, est-il encore le gardien d’avenir de l’organisation?

Second, est-ce que Price et Allen formeront le duo de gardiens du Canadien en octobre? Placera-t-on Samuel Montembeault à quelque part là-dedans? Allen sera à la recherche d’un contrat de trois ou quatre ans après ça, selon Marinaro…

Pour terminer, Tony Marinaro est écœuré d’entendre des gens dire qu’il faut signer Claude Giroux, Kris Letang (que de nombreuses rumeurs envoient à Montréal), Patrice Bergeron ou autres vétérans puisqu’ils ne changeront rien à la situation du Canadien l’an prochain. Plusieurs vétérans sur le déclin déjà dans l’équipe seront de retour la saison prochaine, dont Brendan Gallagher, et le CH doit surtout tenter de bâtir une équipe qui connaîtra du succès à long terme, pas en 2022-23.

« Le Canadien n’a rien à gagner à signer de vieux vétérans présentement! » – J.P. O’Connor

Marinaro et O’Connor pensent pareil : laissez cette équipe-là se construire de façon organique. Oubliez les vétérans comme Giroux, Bergeron et Letang. Le Canadien est en reconstruction, rien d’autre!

La montée d’émotion de Tony à la fin de la vidéo est quelque chose. C’est pour ça qu’il est l’un des meilleurs animateurs sportifs au Québec.

PLUS DE NOUVELLES