Le Canadien rapatrie Otto Leskinen avec un contrat d’un an (à deux volets)

L’été dernier, le Canadien avait vu un jeune défenseur de son organisation, Otto Leskinen, quitter le giron de l’équipe en prenant la décision de retourner en Europe. C’était une mauvaise nouvelle pour le Tricolore, alors que Leskinen semblait assez près de s’établir dans la LNH après deux bonnes saisons avec le Rocket et quelques bons matchs (il en a joué six) dans la LNH.

Or, surprise en ce mardi après-midi, alors que le CH vient d’annoncer qu’il a rapatrié Leskinen et que ce dernier a signé un contrat d’un an à deux volets pour revenir en Amérique du Nord. Il touchera 750 000 $ dans la LNH et 300 000 $ dans la LAH.

Après avoir passé la dernière année en KHL et en Liiga, Leskinen décide donc de revenir là où il a passé les saisons 2019-20 et 2020-21, soit dans l’organisation montréalaise. Ça m’a un peu pris de court, pour être franc, mais tant mieux s’il désire revenir.

Est-ce que les succès du Rocket en séries l’ont incité à revenir? Est-ce que c’est plutôt le changement au niveau de la direction du Canadien? Ou est-ce qu’il n’a simplement pas apprécié sa dernière année en Europe? Je ne le sais pas.

Reste que la situation est un brin étrange. Après tout, l’été dernier, Leskinen avait signé un contrat de deux ans pour retourner en Europe et il venait tout juste de signer un autre contrat de deux ans avec le Frolunda HC le mois dernier. Est-ce qu’il avait une clause échappatoire dans ce contrat pour retourner en Amérique du Nord, et comme le CH possède ses droits pour les deux prochaines années, il a décidé d’y retourner?

Anyway.

À première vue, on peut s’attendre à ce que le Finlandais passe l’essentiel de la prochaine campagne avec le Rocket de Laval, là où il a connu de très bons moments durant ses deux saisons en ville. Il était carrément l’un des meilleurs (et peut-être même LE meilleur) défenseurs du club-école du CH, d’où ses rappels avec le grand club.

Cependant, si sa dernière année en Europe lui a permis de progresser, ne soyez pas surpris de le voir se battre pour un poste de sixième ou septième défenseur à Montréal. Le fait qu’il soit gaucher pourrait jouer en sa défaveur (Joel Edmundson, Alexander Romanov, Kaiden Guhle, Jordan Harris et Corey Schueneman congestionnent déjà pas mal ce côté de la brigade), mais Leskinen était vraiment près d’atteindre la LNH avant son départ.

À 25 ans, Leskinen n’est plus forcément tout jeune, mais il demeure un espoir intéressant dans le système du CH. Je suis bien content qu’il soit de retour et on verra s’il pourra se tailler une place à Montréal à l’automne prochain.

En Rafale

– Probablement, oui.

– Logique.

– En effet.

– Quand on parle de belles surprises dans la MLB, il ne faut pas ignorer le receveur des Yankees.

– Des nouvelles de Marco Di Vaio.

PLUS DE NOUVELLES