Le Canadien ne participera pas aux séries en 2022

On entend beaucoup moins François Legault nous parler du Canadien depuis le début de la saison. Normal, se coller sur un club comme celui que l’on a actuellement n’est pas très bon au niveau politique/marketing

Parce que oui, les politiciens qui surfent sur la vague du Canadien en débarquent rapidement lorsque ça se passe mal pour le CH.

Et prétendre que ça va bien aller chez le Tricolore actuellement, c’est faire preuve de (insérez votre nom/qualificatif préféré).

Il y a deux, trois semaines, ça allait déjà mal à ‘shop à Montréal, Aujourd’hui, le feu est pris… mais pourtant, très peu de gens paniquent. Est-ce ça, la résilience?

Les cotes d’écoute sont en chute libre et les gens sont plusieurs à être tombés dans l’indifférence. C’était probablement le pire des scénarios possibles pour un gars comme Geoff Molson. Lui, il devra sortir pour congédier, prolonger ou backer donner le baiser de la mort à son DG. La semaine pourrait être haute en émotions…

Hier, le Canadien a subi un cinquième revers à ses six dernières parties. Ai-je besoin de vous rappeler que le CH devait à tout prix se mettre à coller des victoires afin de faire oublier son piètre début de saison (et non l’inverse)?

Sur les 17 matchs qu’il a disputés jusqu’ici cette saison, le Canadien n’en remporté que quatre.

Vous avez bien lu : quatre victoires sur 17 matchs seulement en 2021-22 pour le CH…

Résultat : le CH affiche le deuxième pire pourcentage de points par match de tout le circuit. Seuls les pauvres Coyotes (1-13-1) font pire que les Montréalais à ce chapitre.

Au risque de me tromper – et le risque est très, très, très faible -, je vous annonce en ce matin de novembre que le CH ne participera pas aux séries cette saison. Ses probabilités de renverser la vapeur sont d’à peine 1,7 % et je ne vois pas comment un tel scénario pourrait se produire.

Non, notre club ne se transformera pas en Bruno Marchand après avoir fait sa Marie-Josée Savard.

Cette saison, le Canadien, c’est Balarama Holness. Il était rempli de promesses, mais celles-ci ont toutes été brisées dès le début de la vraie campagne.

Le plus triste dans tout ça, c’est qu’il reste encore 65 matchs à cette interminable agonie-là. Vous croyez nos Glorieux capables d’aller chercher 88 points en 65 parties? Moi, non… ça correspond quand même à une fiche de 40-17-8.

Ça doit sacrer dans les bureaux de RDS, de TVA Sports, du 98,5 FM et du 91,9 Sports…

Au mieux, le prochain match éliminatoire du Canadien sera joué en avril 2023. Ce n’est pas demain la veille, ça.

Non, les blessures ne doivent pas à elles-seules être utilisés pour excuser – ou même expliquer – ce piètre début de saison-là. Mais reste que le club doit se débrouiller sans PLUSIEURS joueurs actuellement.

(Crédit: TSN.ca)

À ces noms-là s’ajoutent ceux de Jeff Petry, Brendan Gallagher, Nick Suzuki, Christian Dvorak et Artturi Lehkonen jouent tous blessés présentement.

Bientôt, on dressera plutôt la liste des joueurs en santé chez le Canadien, et non celle des joueurs aux prises avec une blessure. Ça ira plus vite…

Mais blessures ou pas, le Canadien doit être meilleur au niveau du repêchage, du développement, des contrats accordés à ses vétérans, du coaching en match, des unités spéciales, mentalement, etc. Les blessures n’expliquent pas tout et n’excusent pas grand chose.

Qu’est-ce que je retiens de cette autre défaite du Canadien , cette fois à Boston?

1. Le Canadien a inscrit le premier but de la rencontre, puis il a repris une avance d’un but après avoir vu les Bruins s’inscrire au pointage. Malheureusement, il a retrouvé ses bonnes vieilles habitudes : disputer une deuxième et/ou une troisième période de m*arde après un bon début de match et conjuguer indiscipline à inefficacité à court d’un homme.

Hier, le Canadien a mis fin à une superbe séquence en infériorité numérique, offrant quatre power plays aux Bruins et flanchant à une reprise…

Et il a accordé trois buts en moins de sept minutes à ses rivaux en début de troisième engagement. C’en était fait du Tricolore…

2. Ryan Poehling a connu un bon weekend dans l’ensemble, même s’il a été trimbalé du centre à l’aile gauche. Il a inscrit un but samedi à Detroit et il a fait ce qu’il avait à faire hier à Boston. Malheureusement, on ne peut pas en dire autant de tout le monde.


3. Michael Pezzetta a aussi été bon ce weekend. Il a obtenu son premier point dans la LNH samedi, puis son premier but hier. Et ce, malgré un temps de jeu diminué…

4. Jeff Petry n’est pas l’ombre de lui-même. Hier, il a (encore une fois) joué de mollesse… inscrivant en quelque sorte le but vainqueur dans son propre filet. Il a aussi écopé d’une mauvaise pénalité qui a permis aux Bruins de revenir dans le match juste avant « son but ».

5. Oui, Samuel Montembeault a connu de bonnes séquences durant les matchs à Detroit et Boston… mais il a aussi été off durant d’autres séquences. Dans la meilleure ligue au monde, tu ne peux pas te permettre ça. Tu dois être en mesure de jouer durant 60 (ou 65) minutes. On a réalisé ce weekend pourquoi Jake Allen était autant utilisé depuis le début de la campagne.

Avant le début de la saison, on nous vantait le duo de gardiens du Canadien. Price et Allen formaient l’un des meilleurs de la LNH, nous disait-on. Ce matin, le CH a un duo formé de Samuel Montembeault et de Cayden Primeau. Pas la même chose, disons…

6. Christian Dvorak continue de ne pas produire, tout en étant inefficace sans la rondelle. Et il a droit à beaucoup de temps de glace malgré tout…

Non, Dvorak n’est pas à la hauteur des attentes depuis son arrivée à Montréal.

7. Ça brassait hier soir. Je m’ennuyais de cette intensité Boston – Montréal… jusqu’à ce que le CH s’effondre et que les partisans des Bruins se mettent à chanter des Olé, Olé, Olé, Olé!

8. Nick Suzuki a connue toutes sortes de difficultés ce weekend. Le fait de voir l’entraîneur adverse lui jumeler son meilleur joueur de centre (dernier changement) l’a fait disparaître un peu. Suzuki n’a pas récolté un seul point à Detroit et à Boston. Hier, il a terminé sa soirée de travail à moins-2.

Pas facile d’affronter Patrice Bergeron…

9. Adam Brooks n’a pas été si pire que ça hier soir…


10. Joel Armia (cap hit de 3,4 millions $) a inscrit son premier but de la saison hier. Sa fiche en 17 parties? Un but et deux mentions d’aide. Espérons qu’il n’attendra pas cinq autres semaines avant d’inscrire son prochain but…

11. Le Canadien a offert des ailes accordé cinq buts ou plus dans une même rencontre à sept reprises cette saison. Rappel : l’équipe n’a joué que 17 matchs. #Inquiétant

Disons qu’on est (très) loin de l’équipe qui a perdu en Finale de la Coupe Stanley il y a à peine quatre mois…

12. Brendan Gallagher n’a pas beaucoup joué hier soir malgré l’intensité du match et les nombreux blessés (12:50).

13. Josh Anderson n’a pas trouvé le fond du filet lors de ses six dernières parties.

14. Chris Wideman a connu d’excellentes séquences (offensives et physiques)… mais d’autres très difficiles. Devra-t-il céder sa place à Mattias Norlinder demain à New York?

15. Oui, il y a eu une période de trop hier soir.. mais non, ce ne sont pas que quelques mauvais bonds qui ont changé l’allure de la rencontre. Les Bruins étaient tout simplement meilleurs que les Habs, surtout en deuxième moitié de rencontre.

Lundi chez le Canadien

Le Canadien ne s’est pas fait prier pour quitter Boston hier soir.

Le match s’est terminé un peu avant 22h00 et à 23h00, les gars étaient déjà assis dans l’avion.

Ils sont arrivés à New York vers minuit et tout le monde aura congé aujourd’hui dans la Grosse Pomme. Retour à l’entraînement demain matin en vue du match face aux Rangers en soirée.

Dominique Ducharme a confirmé après la rencontre face aux Bruins que Jonathan Drouin avait obtenu le feu vert des médecins. Drouin a patiné en matinée et Ducharme est confiant de le voir en uniforme demain soir. Le dernier mot reviendra au #92… mais lui a-t-il mis trop de pression en sortant publiquement ainsi? #BlessureÀLaTête

Un joueur devra être cédé au Rocket ou inscrit sur la liste des blessés afin de pouvoir réintégrer Drouin dans la formation. À suivre.

Jake Allen a accompagné ses coéquipiers à New York. Observons la suite…

Je ne serais pas surpris de voir Cayden Primeau obtenir le départ demain… et Kevin Poulin être rappelé par le Rocket en vue de son match de mercredi. Puisque Jake Allen a eu de la difficulté avec certains tests servant à déceler les commotions cérébrales, je serais surpris de le voir jouer cette semaine. Et je crois que l’on a assez utilisé Montembeault au cours des dernières heures…

Autre bonne nouvelle : Carey Price devrait être en mesure de passer à la deuxième étape de son plan de rehab en chaussant les patins avec un thérapeute cette semaine. Portera-t-il son équipement ou devra-t-il le faire en survêtement au début?

Joel Edmundson devrait quant à lui s’entraîner avec ses coéquipiers vers la fin de la saison à Brossard.

Finalement, il y a peut-être un peu d’espoir à l’horizon. Pas pour faire les séries, mais afficher une meilleure fiche que celle actuelle (4-11-2)…

Quand on creuse (profondément), on peut réussir à déterrer un peu de positif avec cette équipe…

Rappelons que le CH rentrera à Montréal dans la nuit de mardi à mercredi et qu’il affrontera les Penguins (jeudi) et les Predators (samedi) au Centre Bell.

PLUS DE NOUVELLES