Le Canadien affrontera une nouvelle puissance à New York demain soir

Le Canadien complétera demain soir son petit voyage aux États-Unis avec un match au Madison Square Garden. Parviendra-t-il à signer une deuxième victoire consécutive à ses sept derniers matchs?

Le défi s’annonce titanesque pour le Canadien.

Jake Allen, Carey Price, Shea Weber, Joel Edmundson, Paul Byron, Mike Hoffman, Cédric Paquette et Mathieu Perreault sont sur la touche.

Jonathan Drouin est (encore) un cas incertain.

Brendan Gallagher, Christian Dvorak, Nick Suzuki, Artturi Lehkonen et Jeff Petry traînent tous un petit bobo ou deux présentement.

Le Canadien croupît dans les bas fonds de la Ligue nationale depuis le début de la saison. Avec une fiche de 4-11-2 et un pourcentage de .294, le Tricolore occupe le 31e rang sur 32 dans la LNH.

Les Rangers, eux, sont à l’autre extrême. Leur riche de 9-3-3 et leur pourcentage de .700 font d’eux la sixième meilleure équipe du circuit Bettman ce matin. Et ils n’ont perdu qu’un seul match en temps réglementaire au MSG cette saison..

Les Rangers ont bel et bien terminé leur reconstruction. Ils sont définitivement passés à l’autre étape.

Igor Shesterkin (7-2-0, .929) est tout simplement exceptionnel cette saison.

Adam Fox (trophée Norris) est le meilleur pointeur des siens avec 16 points en 15 parties.

Artemi Panarin (15 points), Chris Kreider (11 buts) et Mika Zibanejad (13 points) sont les éléments offensifs les plus efficaces présentement à New York.

Ajoutez à ça le fait que les joueurs de profondeur font la job – notamment le robuste Ryan Reaves – et vous comprendrez que Cayden Primeau ne l’aura pas facile si jamais il obtient le départ demain soir.

Il n’y a qu’une seule chose qui semble clocher actuellement chez les Rangers : le rendement des récents premiers choix de l’équipe.

Après avoir connu une (relativement décevante) première saison de 21 points en 56 rencontres, Alexis Lafrenière semblait en grande forme durant le camp d’entraînement des Rangers. Cependant, il n’a que cinq points (quatre buts et une mention d’aide) en 15 rencontres jusqu’ici cette année.

Et il n’a qu’un petit but lors de ses sept dernières parties.

Durant cette séquence, il a passé entre neuf et quinze minutes par rencontre sur la patinoire… presque toujours sur le bottom six. Actuellement, il forme un trio d’énergie avec Barclay Goodrow et Julien Gauthier.

Lafrenière a marqué hier soir, mais avant ça, il n’avait récolté qu’un seul point en neuf rencontres…

Ai-je besoin de vous rappeler que Lafrenière a été sélectionné au tout premier rang en 2020?

Est-ce qu’il va se relancer face au Canadien? Ça se pourrait bien… le CH se veut trop souvent l’équipe parfaite pour se relancer.

Chose certaine, une chance que Lafrenière ne joue pas POUR le Canadien… il aurait une tonne de pression sur les épaules.

À noter que Kaapo Kakko (second pick overall) n’a que deux points en 11 matchs en 2021-22. Par contre, il joue sur le top six, lui, et il a droit à près de 20 minutes par rencontre.

À noter aussi que Vitali Kravtsov est retourné en Russie et que Lias Andersson a été échangé aux Kings, lui. Est-ce que les Canadiens Rangers ont de la difficulté à développer leurs espoirs?

En rafale

– Certains voudraient voir le Canadien aller chercher P.K. Subban (et ses dangereux crocs-en-jambe) à Montréal…

– J’imagine que ça s’applique aussi au Canadien…

– Est-ce qu’Adam Douglas fait une aussi bonne job que Pierre Allard?

– Bravo FAA!

Ayoye!

– Canada vs Mexique, c’est demain ça, à Toronto… sous une température ressentie de moins-15 degrés Celcius!

PLUS DE NOUVELLES