Le Canadien n’a que deux séries de victoires sous l’ère Dominique Ducharme

Avant de commencer, non Marc Bergevin ne congédiera pas Dominique Ducarme. Il l’a confirmé en entrevue l’autre jour.

Et même s’il voulait, Geoff Molson ne serait même pas d’accord. Parce que ce qui compte le plus pour un homme d’affaires, c’est son argent. Et payer trois entraîneurs-chefs (Claude Julien, Dom et son successeur) n’est pas vraiment dans ses plans.

Depuis que Ducharme est en poste, Montréal va mal, très mal. En saison régulière, du moins.

Sous l’ère Dominique Ducharme, le CH n’a que deux séries de victoires. C’est arrivé une fois le 20 mars, 30 mars et le 1er avril et une autre fois le 30 avril, le 1er mai et le 3 mai. Les deux fois ont été des séries de trois victoires. 

Inutile de vous rappeler que cette saison, l’équipe n’en a pas des séries de victoires… En fait, après une victoire, Montréal se fait dominer.

« Au moins Ducharme a du succès en séries », vous allez me dire? 

Effectivement. Le problème : on ne se rend pas en séries en jouant de cette façon.

Si ce n’était pas de l’incroyable début de saison l’an dernier (sous Claude Julien), Montréal n’aurait même pas fait les séries…

Non, Ducharme n’est pas le sauveur. Est-il trop soft? Doit-on trouver un entraîneur de la trempe de Darryl Sutter?

Ducharme en séries éliminatoires, il montre une fiche de 10-6. Luke Richardson montre une fiche de 3-3, lui.

Parlant de Geoff Molson un peu plus haut, c’est quoi ça prend de plus pour qu’il bouge? Pas nécessairement un congédiement d’entraîneurs, mais plutôt un congédiement de directeur général ou bien un autre mouvement au sein de sa haute direction? Nommer un président des opérations hockey, peut-être? J’dis ça de même…

Il faut s’entendre sur le fait que je suis peut-être le plus grand fan de Bergevin au monde. J’adore le gars en tant qu’humain, j’adore le travail qu’il a fait au cours des dernières années, mais ça ne prend pas un baccalauréat pour comprendre que le Canadien doit passer à un autre appel. Sa situation contractuelle fait énormément jaser et visiblement elle dérange beaucoup (trop?) les joueurs.

En Rafale

– Connor McDavid et Leon Draisaitl jouent dans la tête de leurs adversaires. [91.9 Sports]

– C’est vrai qu’avant d’envoyer Paquette à Laval (et au ballottage), il faut voir s’il est de calibre LNH.

– Quand le Canadien gagne, c’est de façon convaincante. Quand il perd par exemple, c’est le contraire.

– Il est ouvert de jouer partout, celui-là.

– Jack Campbell n’affrontera pas les Sharks demain.

PLUS DE NOUVELLES