Le Canadien n’a pas le choix : il doit (et va) repêcher Shane Wright

Ça y est, c’est fait. Le Canadien a remporté la Coupe Stanley loterie et il repêchera au tout premier rang le 7 juillet prochain à Montréal. Rappelons qu’il était déjà assuré de parler premier lors des rondes 2 à 7 en vertu de son 32e et dernier rang au classement général.

Pour une organisation qui se reconstruit, repêcher haut et souvent se veut LA clé d’un éventuel retour sur la route du succès. Ça, et le développement…

Comment a réagi Gary Bettman lorsqu’il a appris que le first pick overall appartenait au Canadien? Par un petit « My, Oh My! »

Quel joueur Kent Hughes, Jeff Gorton, Nick Bobrov et Martin Lapointe sélectionneront-ils au tout premier rang?

Même si quelques personnes tentent de nous/vous faire croire qu’il n’y a pas de consensus et que Shane Wright pourrait être choisi plus loin

Ça n’arrivera pas! Le Canadien ne pourra pas se permettre de lever le nez sur Shane Wright.

Surtout qu’il semble y avoir pas mal plus de consensus qu’on le pense sur le rang de sélection de Wright.

(Crédit: EliteProspects)

Le 7 juillet prochain, Shane Wright deviendra un Canadien alors que son nom sera prononcé par Kent Hughes (ou quelque d’autre de l’organisation) sur le plancher du Centre Bell. Devant une salle comble, peut-être?

Et ça plaira aux partisans!

Repêcher Logan Cooley, Juraj Slafkovsky, Simon Nemec, David Jiricek ou Conor Geekie ferait parler… mais ça représenterait un énorme risque pour la nouvelle direction montréalaise, qui n’aura pas droit à l’erreur avec cette très haute sélection. First, Wright est un stud qui produit à un rythme intéressant depuis quelque temps (après avoir connu un début de saison au ralenti, lui qui n’a pas joué en 2020-21 dans la OHL).

Second, vous imaginez la couverture médiatique et la colère partisane qu’il y aurait à Montréal si le CH opte pour Cooley ou Slafkovsky et que Wright est meilleur qu’eux dans l’avenir. Kotkaniemi vs Tkachuk (Brady), ça aurait été de la petite bière…


Third, le plancher de Wright est relativement haut quand même. Pas mal tout le monde s’entend pour dire qu’il sera, peu importe son développement futur, un joueur de centre top six dans la LNH. Au pire des pires, tu auras sélectionné un excellent joueur qui n’est pas LE meilleur de la cuvée 2022, mais personne ne pourra te le reprocher. Il était #1 sur toute les listes.

Je me répète, mais le premier choix de l’encan 2022 sera Shane Wright. Et il sera sélectionné par le Canadien.

Oubliez les rumeurs spéculations de transaction impliquant Alexis Lafrenière. Et ce, même si Jeff Gorton et Nick Bobrov étaient derrière la sélection de Lafrenière à New York…

Vous imaginez la pression que le kid aurait sur les épaules en débarquant à Montréal en retour du premier choix au total? Jonathan Drouin contre Mikhail Sergachev, ça a mal viré après coup. Imaginez à quel point Alexis Lafrenière contre le premier choix au total pourrait faire mal à l’organisation si Lafrenière ne devient pas un joueur d’impact dans la LNH…

Pas besoin de tout sacrifier dans l’espoir d’obtenir un sauveur francophone! C’est trop risqué…

Non, Shane Wright ne sera pas un joueur générationnel à la Crosby, McDavid, Ovechkin ou même MacKinnon, mais il aidera le Canadien à se rebâtir et à retrouver sa fierté d’ici deux à quatre ans. Il est le capitaine des Frontenacs et il joue du très gros hockey présentement. Regardez quelques matchs des Frontenacs avant de rabaisser Wright.

Au lieu de fouiller et de chercher ses quelques défauts/faiblesses

Les partisans du Canadien feraient peut-être mieux de regarder cette superbe vidéo sur l’athlète et le jeune homme qu’est Shane Wright. Après ça, dites-moi que vous ne le voulez pas à Montréal…

Oui, ce matin, the Price is Wright. Soyons surtout heureux de ne pas avoir à repêcher (encore) troisième, une position qui nous a porté malheur dans la passé (Galchenyuk et Kotkaniemi). Quoi que la dernière fois que le CH a parlé en premier, il a opté pour Doug Wickenheiser…

En rafale

– Après la misérable saison 2021-22 de l’équipe, il y a effectivement matière à se réjouir de la future sélection de Shane Wright. Ceux et celles qui prétendent le contraire devraient respirer un peu…

– J’ai ri.

Mondiaux : les Suédois ne seront pas faciles à battre.

– Les gens de Boston aiment souvent dire que le Canadien et ses partisans critiquent trop le travail des arbitres… mais ne se gênent pas pour le faire à leur tour, hehe.

– Un nouvel emploi pour cet ancien du Canadien.

PLUS DE NOUVELLES