Le Canadien défonce déjà le plafond salarial de 2022-2023 (avec Shea Weber)

Le Canadien a mis sous contrat Nick Suzuki ce matin. L’attaquant étoile gagnera 7.875 M$ par année et il aura droit à un drôle de boni l’an prochain.

Cela veut dire que le Canadien a donc mis un autre attaquant sous contrat en vue de la prochaine saison. Et ça, disons que le Canadien n’en manque pas parce que, si on se fie à Cap Friendly, le Canadien a déjà 12 attaquants sous contrat en vue de la prochaine saison.

Toffoli (4.25) – Suzuki (7.875) – Caufield (0.88)
Drouin (5.5) – Dvorak (4.45) – Anderson (5.5)
Armia (3.4) – Evans (1.7) – Gallagher (6.5)
Hoffman (4.5) – Poehling (0.75) – Byron (3.4)

Rappelons que l’an prochain, Poehling devra passer par le ballottage. Il est donc dans l’équipe.

Les joueurs ont été classés ainsi en regroupant les blessés et les joueurs de surplus sur la quatrième ligne arbitrairement (et pour ne pas briser les combinaisons en place), mais cela démontre que déjà, sans rien toucher, le CH a un club offensif pour 2022-2023. Et un pas pire, en plus.

Ensemble, les gars gagneront 48,7 M$ en 2022-2023. On doit ajouter à cela Artturi Lehkonen et Adam Brooks (deux agents libres avec restriction) et on doit aussi mentionner les Québécois Alex Belzile, Cédric Paquette et Mathieu Perreault, qui seront libres comme l’air à la fin de la saison.

Chez les défenseurs, quatre gros noms sont sous contrat pour l’an prochain. Shea Weber (et son 7.857 M$) doit être compté puisqu’on sait qu’il ne jouera pas cette saison, mais on ne le sait pas pour l’an prochain. Il faut se garder la porte ouverte puisque le gars n’a pas annoncé sa retraite et il s’est donné un an pour se remettre sur pieds. Marc Bergevin sait sans doute mieux comment s’enligner, mais je ne suis pas dans ses souliers, moi.

Sinon, Jeff Petry (6.25 M$), Joel Edmundson et David Savard (3.5 M$ chacun) seront aussi sur la masse si rien ne bouge et si tout le monde peut jouer.

Alexander Romanov sera agent libre avec restriction et on ne sait pas combien il demandera – ça dépend de sa saison – et Sami Niku sera aussi RFA. Ben Chiarot sera le gros agent libre du Canadien cet été et des gars comme Brett Kulak et Chris Wideman seront aussi libres comme l’air.

Devant le filet, Carey Price (10.5) et Jake Allen (2.875) seront là. Samuel Montembeault sera agent libre avec restriction, lui.

Résultat? Avec 12 attaquants, quatre défenseurs et deux gardiens, le CH a déjà 18 hommes sous contrat en vue de l’an prochain. Et ces gars-là commandent un salaire de plus de 84 millions de dollars, selon Cap Friendly.

Résultat? Le plafond salarial de 81.5 M$ (peut-être un million $ de plus) est déjà défoncé. Et là-dessus, Alexander Romanov et Artturi Lehkonen sont deux joueurs qui commanderont une augmentation salariale.

Est-ce que le CH voudra ramener Ben Chiarot? En aura-t-il les moyens? Est-ce que ce dernier partira à la date limite si le CH n’est pas dans le coup?

Évidemment, si Shea Weber prend le chemin de la liste des blessés à long terme, tout sera plus simple au niveau de la masse. Ceci dit, il faut signer les deux gros RFA, ajouter de la profondeur à une brigade défensive qui en manque déjà et avoir un bon quatrième trio.

Il faudra aussi se garder de la place pour Cole Caufield, qui va passer à GO et réclamer son dû en 2023.

Je vous ai déjà dit que la marge de manœuvre salariale fondait comme neige au soleil dès cette année. Et visiblement, pour la suite des choses, c’est encore plus intense.

Comment Marc Bergevin, dont l’avenir est flou, va-t-il gérer cela? Rappelons qu’il veut laisser un CH en santé le jour où il quittera.

En rafale

– Ah ben oui.

– Sera-t-il en forme demain?

– En parlant de Nick Suzuki.

– Transaction à Laval.

– Bien dit, Dom.

PLUS DE NOUVELLES