Le Canadien aura quatre des 62 premiers choix du prochain repêchage

À la date limite des transactions en mars dernier, le Canadien avait échangé Brett Kulak aux Oilers en retour de William Lagesson, un choix de deuxième ronde cette année et un choix de septième en 2024.

Mais cette sélection au deuxième tour était conditionnelle. En effet, si Edmonton se rendait en finale de la Coupe Stanley, le choix serait transféré à la deuxième ronde en 2023.

Les Oilers se sont toutefois fait balayer en demi-finale par l’Avalanche hier.

Ainsi, ce choix appartiendra donc au Tricolore cette année et il se situe officiellement au 62e rang.

À moins d’un échange, voici les choix que Montréal aura sous sa main lors des deux premières rondes du prochain repêchage:

1er

26e (initialement à Calgary, mais acquis dans la transaction Tyler Toffoli)

33e

62e (celui des Oilers)

Mais le Canadien aura aussi la possibilité d’échanger certaines de ses sélections afin d’acquérir un joueur ou de s’avancer en première ronde.

En comparant diverses chartes de valeurs des choix et des échanges ayant précédemment eu lieu, on réalise que le Tricolore pourrait mettre la main sur une sélection dont le rang serait très intéressant. En échangeant les choix numéro 26, 33 et 62, l’équipe pourrait facilement en acquérir un dans le top 15 ou 12.

Par exemple, après avoir choisi Juraj Slafkovsky au premier rang, Montréal pourrait mettre la main sur un centre comme Cutter Gauthier, Matthew Savoie, Connor Geekie ou Marco Kasper. 

À New York, Jeff Gorton avait l’habitude d’améliorer son rang de sélection au premier tour lorsqu’un joueur qu’il affectionnait était toujours disponible. Il avait notamment monté du 22e au 19e rang afin de repêcher Braden Schneider en 2020. Il avait joué le même coup en 2018 lorsqu’il avait grimpé du 26e au 22e rang pour sélectionner K’Andre Miller.

Bref, il ne faudrait pas être si surpris si le CH bouge le 7 juillet prochain. Ils ne transigeront peut-être pas pour un choix dans le top dix, mais ils pourraient facilement grimper autour du 20e rang si un espoir intéressant est là.

Du côté d’Edmonton, les Oilers pourraient regretter cet échange. Brett Kulak sera agent libre sans compensation cet été et s’il quitte l’Alberta, ils auront vraisemblablement gaspillé un choix. Le défenseur est toutefois natif d’Edmonton et il ne coutera pas cher à resigner. Il y a de bonnes chances qu’il reste à la maison.

En rafale

– La saison morte pourrait être difficile pour les Oilers.

– Il sera intéressant de voir où les candidats aboutiront.

– L’homme des grands moments!

– Il semble très apprécié avec sa nouvelle équipe.

– Darnell Nurse a joué des séries (très) blessé.

– Très drôle!

PLUS DE NOUVELLES