Le Canadien au plus fort de la course pour acquérir Eric Staal

Depuis quelques jours, Marc Bergevin ne cesse de répéter que les chances de voir une transaction survenir à Montréal sont minces. La semaine dernière, celle d’avant, hier…

Pourquoi? Because le plafond salarial.

Mais très peu de gens croient le DG du Canadien. Avec sa job en jeu, vous penser qu’il ne va pas tout faire pour bouger?

Aux dernières nouvelles, Bergevin aurait présentement le nez (profond) dans le dossier Eric Staal, des Sabres de Buffalo.

Et selon Frank Seravalli (TSN), il semblerait que le CH soit dans la chaise du conducteur afin de mettre la main sur le vétéran joueur de centre. Il mentionne que ce n’est pas fait encore, ce qui veut dire que c’est avancé. Bref, les chances que ça se produise sont grandes.

Il est intéressant de voir Staal être lié à une équipe canadienne. On se souvient qu’au cours des dernières semaines, son nom a été lié aux Maple Leafs, mais tout le monde s’entendait pour dire que le vétéran n’était pas intéressé par une quarantaine au Canada de deux semaines.

Ceci dit, comme la quarantaine canadienne est maintenant de sept jours pour les joueurs de la LNH, ça change visiblement la donne. Et le CH est déjà en quarantaine alors…

Il y avait deux raisons de ne pas y croire, mais elles sont de moins en moins réalistes. Ne vous ai-je pas répété de ne jamais prendre ce que Marc Bergevin vous dit pour du cash?

Présentement, Eric Staal gagne 3.25 M$ par année. Son entente viendra à échéance cet été, ce qui fait en sorte que le CH n’aura pas forcément toutes les misères du monde à le faire rentrer sous la masse si un salaire devait prendre le chemin adverse.

Marc Bergevin ne peut pas simplement se fier sur le cap salarial créditable de Ben Chiarot puisqu’il reviendra d’ici la fin de la saison selon lui – surtout si elle se rallonge de quelques jours.

Et Buffalo pourrait aussi conserver du salaire.

Non, le CH n’est pas nécessairement en position de force en raison de l’arrêt de ses activités… mais les Sabres se trouvent en moins bonne posture encore. Laisser aller Staal serait logique pour eux et Marc Bergevin le sait. C’est pourquoi il est actif dans ce dossier.

Mon collègue Mathis Therrien avait écrit sur cette possibilité il y a quelques semaines et mon collègue Kevin Vallée avait quant à lui rapporté les propos de Pierre LeBrun, qui y voyait un fit.

En 2021, l’aîné des frères Staal a inscrit trois buts et sept passes en 32 matchs… mais il joue à Buffalo. Il veut probablement quitter cette ville à tout prix (comme plusieurs de ses coéquipiers d’ailleurs). Tout va mal à Buffalo!

Il mesure six pieds et quatre pouces et a 36 ans.

Selon Renaud Lavoie, ce serait pas mal fait. À moins d’un revirement de situation, Eric Staal s’en viendra donc à Montréal.

On note clairement que le CH veut équilibrer ses trios et donner plus de place à la quatrième ligne (si on prend pour acquis que Staal jouerait sur le quatrième trio). Avec une grosse série de matchs condensés à venir, pas le choix de mieux répartir le temps de jeu de chacun!

Le grande perdant de tout ça? Jake Evans, qui sera relégué aux estrades. Michael Frolik et Laurent Dauphin sont aussi parmi les perdants au change.

PLUS DE NOUVELLES