Le Canadien fait l’acquisition d’Eric Staal

C’est officiel : Eric Staal est maintenant un membre du Canadien de Montréal. Les rumeurs en faisaient état depuis environ une heure.

Il a été acquis en retour de deux choix au repêchage en 2021. Les Sabres retiennent par ailleurs 50 % du salaire du vétéran.

En envoyant deux choix au repêchage sur ses 14 en 2021, Marc Bergevin ne vide pas sa banque d’espoirs. De plus, ce sont des choix lointains dans un encan incertain puisque les espoirs ont peu joué. Les 14 joueurs n’auraient pas fait la LNH et il fallait les utiliser autrement.

Et ça a servi à aller chercher Eric Staal sans toucher aux choix des deux premières rondes? Chapeau.

On se souvent que Staal avait une certaine réticence quant à venir jouer au Canada. La quarantaine de 14 jours ne l’enchantait pas, mais il semblerait que le fait que celle-ci est maintenant de sept jours pourrait avoir joué dans la balance.

Ou peut-être que c’est simplement car il ne voulait plus jouer pour les Sabres, une équipe en chute libre. Peu importe, on sait qu’il y a eu un déclic, car Staal avait mis le Canadien sur la liste des équipes auxquelles il ne voulait pas être transigé. Il a accepté de laisser tomber sa clause pour rejoindre les rangs du Tricolore.

Au niveau salarial, Eric Staal gagne 3.25 M$. Ceci dit, les Sabres conserveront 50 % du salaire du vétéran (1.625 M$), soit le maximum permis par la convention collective.

Marc Bergevin, en date d’aujourd’hui, a de l’espace pour aller chercher le vétéran. Ceci dit, la seule raison, c’est parce que Paul Byron est sur l’escouade volante.

Quand Byron reviendra dans l’alignement (en théorie, ça arrivera lors du prochain match), le Canadien aura une décision à prendre. À court terme, Ben Chiarot sera placé sur la LTIR et ce sera simple.

Mais quand ce dernier reviendra, il faudra lui faire de la place autrement. C’est la raison pour laquelle on peut/doit s’attendre à un mouvement de personnel dans les prochaines semaines. Ainsi, le retour de Chiarot pourra se faire facilement.

Évidemment, on peut penser qu’Artturi Lehkonen pourrait être sacrifié. Après tout, il était le 13e attaquant de l’équipe avant l’arrivée de Staal. Quand on ajoute le fait qu’il sera agent libre (avec restriction) à la fin de la saison, peut-être que le Finlandais sera envoyé sous d’autres cieux.

Sinon, je me demande si Jake Evans pourrait prendre le chemin de Laval. Ainsi, tous les jours, le CH sauverait de l’argent et il pourrait le rappeler au besoin, notamment si la fatigue s’installe chez les réguliers dans la LNH. De plus, il perfectionnerait son art avec Joël Bouchard à défaut de peu jouer à Montréal.

Après tout, le plan d’envoyer un jeune sur le squad est de moins en moins bon puisque les congés, outre cette semaine, seront de plus en plus rares. Et de toute manière, ça prend plus que ça.

Tout ça pour dire que la gymnastique comptable n’est pas terminée à Montréal, au contraire. Voilà pourquoi on peut s’attendre à voir le CH compléter une ou quelques autres transactions. S’il n’y a aucun mouvement de personnel, ça voudra possiblement dire que Ben Chiarot ne devrait pas revenir au jeu cette saison.

PLUS DE NOUVELLES