Le Canadien aimerait mettre la main sur un gardien d’avenir d’ici la date limite

Offensivement, le Canadien a plusieurs espoirs de premier plan. L’avenir est assez rose pour le Canadien, qui a déjà deux excellents jeunes qui servent de locomotive sur le premier trio.

Défensivement, c’est la même chose. Plusieurs recrues sont même déjà en ville et font en sorte qu’il y aura une lutte à l’interne très intéressante pour les prochaines années.

Mais devant le filet? C’est plus mince.

Cayden Primeau ne connait pas la saison qu’on espérait et il semblerait vraiment que les autres gardiens du pipeline soient aussi des points d’interrogation pour le moment.

C’est ce qui expliquerait le désir du Canadien, qui aimerait bien mettre la main sur un gardien prometteur d’ici la date limite des transactions. C’est ce qu’a rapporté mon collègue Maxime Truman ce matin.

Sinon, le repêchage est aussi une option.

Il est clair que c’est un besoin depuis longtemps. Même si Primeau devait bien tourner, aller le challenger avec un jeune gardien d’avenir n’est vraiment pas une vilaine idée

Ça fait longtemps que Stéphane Waite, pour ne nommer que celui-là, veut voir le CH aller chercher un vrai espoir prometteur et non pas seulement un « projet » en fin de repêchage.

Et ce n’est pas comme si le CH avait le don d’en repêcher des bons non plus.

Il est difficile de dire quel cerbère pourrait être dans le viseur des dirigeants du Canadien. Le site Montreal Hockey Now a notamment soumis l’idée d’aller chercher le Québécois Devon Levi le mois passé et est revenu à la charge ce matin en marge des infos de Max.

Mais ce que je me demande, c’est si ce sera difficile à réaliser.

Après tout, comme l’a dit Pierre LeBrun hier, le Canadien pourrait avoir de la misère à la date limite des transactions cette année. Pourquoi? Notamment parce que partout dans la LNH, il y a de nombreux joueurs de location de qualité qui seront disponibles.

Patrick Kane, Bo Horvat, Timo Meier, Vladimir Tarasenko et Ryan O’Reilly, pour ne nommer que ceux-là, seront en demande et monopoliseront l’attention de plusieurs dirigeants d’ici le 3 mars.

Mais aussi, parce que le CH n’a pas que des pièces intéressantes.

Ce n’est pas comme si Evgenii Dadonov et Jonathan Drouin valaient de l’or en ce moment et Paul Byron ne joue pas. Des gars avec du terme (Joel Edmundson et Josh Anderson) ne partiront pas à tout prix.

Est-ce qu’une équipe voudra donner un gardien d’avenir à la date limite pour eux? Ça dépend d’abord si le gardien évolue dans une équipe qui veut gagner dès cette annéeet non pas pour une équipe vendeuse.

Sean Monahan est peut-être le joueur qui vaut le plus et c’est, à mes yeux, le joueur qui devrait engendrer le meilleur retour pour Kent Hughes (s’il décide de l’échanger, évidemment).

Mais de là à aller chercher un gardien d’avenir?

Je ne dis pas que c’est impossible, mais comme le dit Pierre LeBrun, la date limite ne sera pas simple pour le Canadien. Peut-être que le repêchage 2023 est une option plus logique, que ce soit en repêchant ou via transaction.

Rappelons qu’en ce moment, il y a un gel des transactions pour les fêtes, et ce, jusqu’au 28 décembre.

PLUS DE NOUVELLES