Le Canada anglais croit plus au retour des Nordiques que la ville de Québec

Paul Arcand et Alain Crête ont donné tout un show ce matin, sur les ondes du 98.5 Sports. Leur sujet principal était évidemment les Nordiques et la ville de Québec.

Donc, si je ramène les propos noir sur blanc d’Arcand et Crête, ça peut ressembler à ça : Arcand a suivi, hier, les moments d’excitation au sujet de Seattle, qui est prête à investir pour refaire l’immeuble. Pour l’animateur, tout ça démontre que Québec n’aura jamais de club, à moins qu’elle reçoive un club, pis encore là (dixit Arcand). Selon lui, Québec et Québecor ont été utilisés pour distraire les autres : « Vous allez faire figuration à Vegas, on va vous faire croire que vous êtes en lice, alors que tout cela est arrangé! »

Comme Alain Crête l’a mentionné, la Ligue nationale ne veut rien savoir de Québec. Les gens de Québec ont donc perdu espoir et les gens de Québecor n’ont plus l’air intéressés. Ils ont moins d’engouement, surtout depuis que la ville de Vegas a eu son équipe. Québecor a-t-il peur des 500 millions de dollars de base? Comme l’a cité Crête, le Canada anglais semble davantage croire au retour des Nordiques, que les gens de Québec eux-mêmes. Mais ils ne vivent pas ce que l’on vit de près, justement.

Bref, Bettman est patient avec les clubs qui en arrachent aux États-Unis. Il n’a pourtant pas perdu de temps lorsque les Nordiques ont mis la pancarte à vendre en 1995. Québecor entretient-il des liens étroits avec la Ligue nationale? Aucune idée!

PLUS DE NOUVELLES