Le Brendan Gallagher 2.0 de Martin St-Louis est à nouveau pertinent dans la formation

Martin St-Louis a répété à plusieurs reprises depuis son arrivée à Montréal qu’il avait un plan pour permettre à Brendan Gallagher de demeurer efficace et pertinent malgré le poids des années (et des blessures).

Mercredi, Marc-Antoine Godin titrait même dans TheAthletic que le Canadien avait l’intention de reprogrammer Brendan Gallagher.

Reprogrammer le cœur et l’âme de l’équipe – qui aura 30 ans le mois prochain et qui possède encore cinq années de contrat à un salaire annuel moyen de 6,5 millions $ -, ça pouvait être vu comme quelque chose d’inquiétant…

Mais ce que l’on a vu de ce Gallagher 2.0 mardi et hier a aussi de quoi nous encourager.

Mardi, Gallagher a récolté un but et une mention d’aide dans une défaite face aux Sénateurs. Rappel : il jouait sur la quatrième ligne des siens, aux côtés de Ryan Poehling et de Jesse Ylonen.

(Crédit: Capture d’écran/Twitter)

Hier, Gallagher a à nouveau ajouté deux points à sa fiche : deux mentions d’aide. Il a aussi terminé le match avec un différentiel de plus-3. Tout ça en 14:07 passées sur la patinoire…

Il n’y a pas que Caufield, Suzuki, Dvorak et Romanov qui jouent mieux depuis que Martin St-Louis a pris la relève de Dominique Ducharme derrière le banc.

Non, je ne m’attends pas à ce que le petit #11 montréalais puisse maintenir une telle cadence de production sur une longue période…

Et oui, je suis conscient qu’il visite encore trop souvent le banc des pénalités (14 minutes de punition en deux rencontres)…

Mais le Gallagher de cette semaine, il semble être mieux façonné pour la nouvelle LNH que l’ancien. Avant mardi, Gallagher n’avait que 14 points en 43 matchs.

Depuis, c’est quatre points en deux rencontres. Et c’est un différentiel de plus-3 (vs moins-11 avant ça).

En 23 matchs entre le 26 novembre et le 17 mars, Gallagher avait été blanchi de la feuille de pointage à 21 reprises. En d’autres mots, il ne s’était inscrit sur la feuille de pointage qu’à deux reprises.

Il vient de le faire lors de ses deux derniers matchs.

Ménager ses énergies semble porter fruit.

Est-ce que Martin St-Louis a réellement trouvé une façon de rendre Gallagher efficace et pertinent? Il faudra attendre encore un peu avant de l’affirmer sans doute raisonnable. Mais disons qu’il y a présentement matière à être encouragé…

Reste à espérer qu’au retour de Byron, Gallagher ne retournera pas sur la quatre. Parce que pour être pertinent, un attaquant qui touche un salaire annuel moyen de 6,5 millions $ doit au minimum jouer sur le top neuf. Pas sur le quatrième trio!

PLUS DE NOUVELLES