Le 2e meilleur espoir de la LHJMQ se joint à RDS

La chaîne RDS redevient de plus en plus rayonnante, elle qui a embauché de grosses pointures (au niveau du hockey) comme Guy Boucher, Max Talbot et Dany Dubé. Ça donne de la crédibilité et les amateurs ont envie d’écouter ces gars-là. D’ailleurs, Guy Boucher est devenu un peu le héros de l’excellent podcast On jase tellement il vulgarise les situations de façon unique. Il est honnête, divertissant et s’exprime très bien afin que l’on capte bien le message qu’il livre.

Outre cette brochette succulente, on vient d’apprendre que l’excellent Hendrix Lapierre était lui aussi un ajout du Réseaux Des Sports. Lapierre participera au podcast guidé par Stéphane Leroux, Sur la glace, afin de livrer des informations au sujet de la vie d’un joueur qui joue au sein de la LHJMQ. Ce sera certes très intéressant de vivre les petits insides, surtout que Lapierre, à l’instar de Marc Denis ou Guy Boucher, s’exprime très bien. Une âme de 30 ans à l’intérieur d’un corps d’un ado de 17 ans.

Pour sa première présence, Lapierre a parlé des préparateurs mentaux qui aident les jeunes joueurs à gérer leur anxiété. Ils sont là pour calmer les joueurs, offrir des périodes de visualisation, gérer le stress, la pression et tous les trucs rattachés à l’aspect mental. Si un joueur veut jaser avec un préparateur mental, ça ne se fait pas sur un sofa dans un bureau, mais la plupart du temps dans un resto, en prenant un bon lunch. Lapierre a d’ailleurs passé du temps avec l’un de ceux-ci la semaine dernière à cause de son début de saison « ordinaire ».

Pour ceux qui ne connaissent pas Lapierre, il est l’un des espoirs de la LHJMQ qui entendra son nom dès la première ronde du prochain encan amateur de la Ligue nationale. La plupart des listes le placent actuellement entre le 10e et la 16e position, mais plusieurs spécialistes commencent à croire qu’il sortira parmi le top-5. Voici une brève description du jeu de Lapierre, composé par mon collègue, Christian Matte.

Bon défensivement, Lapierre s’élève au-dessus de la mêlée avec son jeu offensif. Il est de ces joueurs qui, de par sa présence sur la glace, rend ses coéquipiers meilleurs. L’attaquant est un meneur qui prône par l’exemple.

Pour lire l’article au complet, cliquez ICI.

PLUS DE NOUVELLES